Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Dordogne : le "gilet jaune" interpellé au péage des Lèches est parti en prison

vendredi 4 janvier 2019 à 17:23 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

L'homme de 25 ans interpellé ce jeudi 3 janvier avec quatre autres "gilets jaunes" au péage des Lèches a été conduit en prison ce vendredi après-midi. Il devait purger une peine prononcée il y a un an.

Illustration : Devant le tribunal de Bergerac
Illustration : Devant le tribunal de Bergerac © Radio France - Antoine Balandra

Les gendarmes de Dordogne ont interpellé un groupe de "gilets jaunes" ce jeudi 3 janvier vers 22h au péage des Lèches sur l'A89. Quatre femmes et un homme âgés de 25 à 55 ans pris en flagrant délit en train de démonter une barrière du péage.

Après avoir entendu les protagonistes, les gendarmes ont décidé de maintenir le seul homme du groupe en garde à vue. Un habitant de Montazeau de 25 ans. Il a reconnu les faits et sa responsabilité dans le démontage de la barrière. Ce vendredi après-midi, après avoir été déféré devant le parquet de Bergerac il a été conduit en prison mais pour des faits plus anciens. 

Une plainte déposée par Vinci

En janvier 2018, cet homme a été condamné à La-Roche-sur-Yon à un an de prison avec sursis pour des dégradations et un vol en réunion. Une peine révoquée un peu plus tard dans l'année car le jeune homme n'a pas respecté certains obligations judiciaires. Il va donc exécuter cette peine à la prison de Périgueux et sera réentendu prochainement pour les faits commis aux Lèches. 

Le visionnage des caméras de surveillance du péage devrait permettre d'en savoir plus sur les responsabilités de chacun. Par ailleurs, le groupe Vinci a déposé plainte pour le démontage de la barrière de péage.