Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : le jeune de 18 ans qui a braqué le bar-tabac de Coursac condamné par le tribunal correctionnel

vendredi 9 novembre 2018 à 16:46 Par Emeline Ferry, France Bleu Périgord

C'est un jeune périgourdin de 18 ans qui a braqué le bar-tabac de Coursac le 13 septembre. Il s'est rendu lui-même au commissariat de Périgueux quelques jours plus tard pour s'accuser des faits.

Ce bar-tabac a été victime d'une tentative de braquage ce jeudi 13 septembre.
Ce bar-tabac a été victime d'une tentative de braquage ce jeudi 13 septembre. - Capture d'écran Google Street View

Coursac, France

C'est un jeune homme au profil déroutant qui se présente devant le tribunal correctionnel de Périgueux, ce vendredi 9 novembre. Il a été reconnu coupable de "tentative de vol avec violence", et est donc condamné à 18 mois d'emprisonnement, dont un an avec sursis et mise à l'épreuve. 

Un braquage raté

Sans histoires, sans antécédents judiciaires, ce jeune de 18 ans a braqué le bar-tabac, situé route des Privats à Coursac, le 13 septembre dernier. 

Le visage masqué, et armé d'une bombe lacrymogène qu'il utilise contre une cliente et contre le patron du bar, il demande la caisse. Mais il finit par renoncer, et prend la fuite à pied les mains vides. Recherché par les enquêteurs, il se rend quelques jours plus tard au commissariat et s'accuse du braquage.

Un jeune homme sans histoires

D'abord placé en détention, puis sous contrôle judiciaire, le jeune homme avait demandé le renvoi de son audience, le 14 septembre dernier. Il s'est présenté libre devant les juges ce vendredi devant s'expliquer des faits. 

"Oui, il est orgueilleux, il est paumé, il est déprimé, il ne supporte pas l'autorité... Bref c'est un ado. Il est agaçant, mais c'est un jeune qui n'a pas trouvé de sens à sa vie" - L'avocate du jeune homme

Peu bavard, ce jeune déscolarisé, issu d'une famille stable, fume du cannabis depuis l'âge de 13 ans. Il répond par des phrases très courtes aux questions du président du tribunal qui essaie de comprendre ses motivations. Il explique son geste par son besoin d'argent. "C'était le seul moyen. J'ai postulé pour trouver du travail, personne ne m'a répondu", justifie celui qui a perdu son travail chez McDonalds à cause de retards répétés.

Une attitude "agaçante"

"C'était une bêtise de faire ça", reconnait-il devant le tribunal. "La bêtise, c'était de braquer le bar ou de vous rendre ?", demande le procureur. "De me rendre", souffle le jeune homme, décrit comme caractériel, immature et insolent par l'expertise psychiatrique.

"Oui, il est orgueilleux, il est paumé, il est déprimé, il ne supporte pas l'autorité... Bref c'est un ado", tempère son avocate. "Il est agaçant, mais c'est un jeune qui n'a pas trouvé de sens à sa vie"

Finalement, le tribunal correctionnel le met en garde contre de futures sanctions s'il récidive. Condamné, il va effectuer une peine de six mois d'emprisonnement (en détention ou avec un aménagement de peine), assortie d'un an avec sursis et mise à l'épreuve. Il a obligation de se soigner, de travailler et d'indemniser les victimes (400€ pour une cliente et 1.000€ pour le patron). Il a également l'interdiction de se rendre à Coursac.