Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : le port du masque obligatoire dans les classes divise les associations de parents d'élèves

-
Par , France Bleu Périgord

Dès le 1er septembre, tous les élèves de 11 ans et plus devront porter un masque à l'intérieur de l'enceinte scolaire. Une mesure qui divise les associations de parents d'élèves de Dordogne. La FCPE, principale fédération de parents d'élèves dénonce une règle trop coûteuse pour les familles.

Le port du masque obligatoire pour tous les élèves dès 11 ans divise les associations de parents d'élèves de Dordogne. La FCPE dénonce une mesure trop coûteuse pour les familles.
Le port du masque obligatoire pour tous les élèves dès 11 ans divise les associations de parents d'élèves de Dordogne. La FCPE dénonce une mesure trop coûteuse pour les familles. © Maxppp - Alexandre Marchi

Le masque sera désormais une fourniture scolaire comme une autre. Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a imposé le port du masque dans les écoles, dès la rentrée prochaine, le 1er septembre. C'est valable pour les enseignants, sauf ceux de maternelle, pour qui il est seulement recommandé, mais aussi pour les élèves dès 11 ans. Et la fourniture des masques pour les enfants sera à la charge des parents, sauf pour les familles en grande difficulté financière. 

La Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) de Dordogne dénonce une mesure qui pourrait, selon elle, faire naître des inégalités. "Nous sommes en contact avec des parents qui voudraient adhérer à notre association mais qui ne peuvent pas se permettre une petite cotisation, alors les dépenses liées au masque vont forcément être un problème", explique Pascal Mikloweit, membre de la FCPE Dordogne. "Comme c'est l'Education nationale qui impose le masque obligatoire pour les élèves, c'est au gouvernement d'en supporter le coût, pas aux familles", estime-t-il. 

Une mesure trop coûteuse pour les familles selon la FCPE

Pour couvrir, entre autres, les dépenses liées aux masques, le gouvernement a augmenté l'allocation de rentrée scolaire de cent euros pour les familles en difficulté. "C'est n'est pas suffisant", lance Pascal Mikloweit. "Cent euros, c'est l'équivalent de quatre boîtes de masques, donc les élèves en auraient seulement pour trois mois, à raison de trois masques par jour."

Autre son de cloche chez l'APEIS, l'Association de parents d'élèves indépendants de Sarlat. Son président Stéphane Buisson estime que ce n'est pas si cher, si l'on achète des masques lavables. "De toute façon, ce sera une rentrée particulière après une année particulière, donc il faut que tout le monde y mette du sien."

La FCPE a lancé ce vendredi 21 août une pétition pour demande, entre autres, la gratuité des masques pour tous les élèves.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess