Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : le procès d'un multirécidiviste reporté pour cause de grève des avocats

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme de 33 ans comparaissait ce lundi 16 septembre devant le tribunal correctionnel de Périgueux pour une série d'infractions commises samedi 14 septembre à Montpon-Ménestérol. Les avocats étant en grève, son procès a été reporté au 30 septembre. Il restera d'ici-là en détention.

Le tribunal de Périgueux
Le tribunal de Périgueux © Radio France - Emmanuel Claverie

Périgueux, France

Un homme de 33 ans devra attendre 15 jours de plus avant d'être jugé. Son procès en comparution immédiate ce lundi 16 septembre devant le tribunal correctionnel de Périgueux a été reporté au 30 septembre, pour cause de grève des avocats. 

24 mentions à son casier judiciaire

D'ici-là, le prévenu restera en détention. "J'avais pourtant toute les cartes en main pour que ça s'arrange" a-t-il reconnu lors de sa présentation à la substitut du procureur. Malgré 24 mentions sur son casier judiciaire, l'homme condamné à huit mois de prison en avril 2019 pour conduite sans permis, détention de stupéfiants, port d'arme ou encore rébellion, avait obtenu d'être placé sous bracelet électronique pour pouvoir travailler dans les vignes. Il avait donc un travail, un logement, une compagne, un enfant de 5 ans, ce qui ne l'a pas empêché, samedi dernier, de retomber dans ses travers. Il a ce jour-là, de nouveau conduit malgré sa suspension de permis, en état d'ivresse et hors des horaires de sortie autorisés. Arrêté par les gendarmes, il avait refusé d'obtempérer avant de défoncer avec sa voiture la serre de son voisin.

Le lendemain, profitant d'une pause cigarette lors de sa garde à vue, cet habitant de Montpon avait faussé compagnie aux gendarmes de Mussidan alors qu'il était entravé. Pour prévenir tout risque de récidive, l'homme restera donc en détention dans l'attente de son nouveau procès, le 30 septembre prochain.

Choix de la station

France Bleu