Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : les commerçants non sédentaires se plaignent d'une recrudescence des cambriolages à leur domicile

-
Par , France Bleu Périgord

Les cambriolages auraient repris de plus bel avec l'arrivée de l'été alertent les commerçants non sédentaires du sud-ouest. En Dordogne plusieurs commerçants auraient ainsi vu leur domicile visité pendant qu'ils étaient sur les marchés

Gendarmerie (photo d'illustration)
Gendarmerie (photo d'illustration) © Radio France - Nathalie de Keyzer

Dordogne, France

C'est un phénomène que les commerçants ambulants connaissent malheureusement trop bien.

Les cambriolages à leur domicile, pendant qu'ils sont sur les marchés. Avec le retour de l'été ces cambriolages se multiplieraient selon le syndicat des commerçants non sédentaires du sud-ouest.

En 2015 déjà, une vague de cambriolage chez les commerçants non sédentaires avait sévi en Dordogne avec des cambriolages à Peyrillac et Milhac, Saint Cyprien, ou encore Montignac en sarladais.

En fait, les voleurs repèrent les jours de marché pour commettre leurs méfaits. Comme le raconte  Hakim Bezzaouya délégué du syndicat des commerçants non sédentaires en Dordogne :

"Ils traînent sur le marché, ils regardent si vous travaillez bien ou pas, quels jours vous êtes sur le marché, puis ils vous suivent et ensuite, cela cambriole chez vous, mais ils ne touchent que l'argent et les bijoux" explique-t-il.

Le syndicat des commerçants non sédentaires appellent donc à la prudence.