Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : les gendarmes arrêtent... un bouc qui semait la pagaille dans les rues de Lalinde

samedi 10 mars 2018 à 17:24 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

Les gendarmes ont été obligés d'intervenir ce samedi en début d'après-midi à Lalinde, dans le sud de la Dordogne. Car un bouc commençait à attaquer les voitures qui passaient dans la rue. Le propriétaire du bouc a récupéré l'animal, mais assorti d'une amende

Le bouc qui semait la pagaille à Lalinde, retenu dans les locaux de la gendarmerie
Le bouc qui semait la pagaille à Lalinde, retenu dans les locaux de la gendarmerie © Radio France - Gendarmerie de la Dordogne

Lalinde, France

Un bouc arrêté par les gendarmes ! 

L'histoire a en tout cas bien fait rire les militaires qui parlent sur leur page Face-book, de l'arrestation d'un "multirécidiviste". Multirécidiviste qui a terminé derrière les barreaux. Ou plutôt derrière le grillage de la gendarmerie. 

Car vers 14h15 ce samedi, l'animal excité a la mauvaise idée de s'échapper de chez son propriétaire et de venir semer la pagaille à 20 mètres des fenêtres des gendarmes de Lalinde. 

Une amende pour le propriétaire

L'un des militaires sort donc récupérer le bouc manu militari. Car la bête est en colère. Le beau mâle vient de charger par deux fois les voitures sur la route. Heureusement sans provoquer d'accident. Et ce bouc n'en est pas à son coup d'essai puisqu'il a déjà chargé les véhicules à deux reprises cette semaine. 

Le bouc a semé la pagaille avenue du docteur Jammes, juste devant la gendarmerie - Aucun(e)
Le bouc a semé la pagaille avenue du docteur Jammes, juste devant la gendarmerie - Capture d'écran Google Streets

L'animal a finalement fait l'objet d'une "rétention" de 30 minutes dans l'enceinte de la caserne, le temps pour son propriétaire de venir le chercher et de payer une petite amende. L'indiscipline de son caprin récidiviste lui a coûté 22 euros !