Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : les surveillants du centre de détention de Neuvic débrayent suite à des incidents avec un détenu violent

-
Par , France Bleu Périgord

Les surveillants du centre de détention de Neuvic en Dordogne ont débrayé ce mercredi matin suite à un incident avec un détenu violent. Un agent pénitentiaire a été blessé. Le syndicat FO réclame le transfert immédiat du détenu.

Les surveillants menacent de bloquer les accès au centre de détention
Les surveillants menacent de bloquer les accès au centre de détention © Maxppp - Maxppp

Neuvic, France

Les surveillants du centre de détention de Neuvic en Dordogne ont débrayé ce mercredi matin. Dans un communiqué, le syndicat explique que le mouvement fait suite à des incidents avec un détenu. Hier soir mardi , un détenu qui devait être transféré au Quartier Disciplinaire aurait bousculé des surveillants. Toujours selon le syndicat " un agent blessé bénéficierait de 15 jours d'ITT ( interruption temporaire de travail) , un autre aurait été légèrement blessé et un officier femme aurait été menacé de " se faire défoncer la gueule."

Menace de nouveau blocage du centre de détention

Le détenu aurait auparavant transité par plusieurs prisons qui accueillent des détenus difficiles, il serait également pratiquant de boxe thaï.  Le syndicat s'interroge sur le fait qu'un détenu avec un tel profil soit transféré au centre de Neuvic.  Ce mercredi matin,selon FO, le détenu qui a un bras dans le plâtre " aurait découpé son plâtre pour s'en servir comme d'une arme" en se retranchant dans sa cellule.

Le syndicat FO " exige le transfert immédiat du détenu dans un établissement spécialisé" et annonce  que "l'établissement sera bloqué si rien n'est fait rapidement".

Choix de la station

France Bleu