Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : les trois hommes accusés de l'assassinat d'un apprenti boulanger jugés à partir de ce lundi

-
Par , France Bleu Périgord

Trois hommes d'une vingtaine d'années vont être jugés par la cour d'assises de la Dordogne à partir de ce lundi. Ils sont accusés d'avoir tué un jeune apprenti boulanger de Port Sainte-Foy en septembre 2016 à coups de couteaux

Le tribunal de grande instance de Périgueux - illustration
Le tribunal de grande instance de Périgueux - illustration © Radio France - Antoine Balandra

Trois hommes vont être jugés à partir de ce matin par les assises de la Dordogne à Périgueux. Ils sont accusés d'avoir assassiné Benjamin Le Borgne un jeune apprenti boulanger de 24 ans habitant de Port Sainte-Foy mais originaire de Bretagne dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 septembre 2016. Il y a donc deux ans et demi. 

Son corps partiellement dévêtu avait été retrouvé quelques jours plus tard au bord d'un étang à Vélines sur un terrain très isolé. Lardé de 13 coups de couteaux dont plusieurs dans l'abdomen et un dans le dos.

Un homme âgé de 23 ans à l'époque et habitant de Gardonne avait rapidement été arrêté puis deux autres suspects eux aussi habitants du secteur (Port Sainte Foy) et âgés aujourd'hui de 22 et 26 ans avaient été mis en examen 7 mois plus tard.

Le mobile avancé serait en tout cas une simple dette de 60 euros de cannabis. Le dernier mobile invoqué en tout cas pour le crime.

Se débarrasser du corps

Voilà pourquoi le jeune boulanger aurait été tué. Mais l'enjeu principal va être d'établir précisément les responsabilités des trois assassins présumés. Qui a porté les premières violences à coup de bouteille de whisky dans la voiture ? Qui a  porté les 13 coups de couteaux ? Car durant l'instruction, les déclarations des trois accusés ont beaucoup fluctué.

Les trois hommes se renvoyant mutuellement la responsabilité. Une stratégie facilitée par le fait que l'arme du crime, a priori un couteau Laguiole, n'a jamais été retrouvée.

Ce qui est sûr, c'est que les trois accusés ont passé une partie de la nuit entre eux à boire et à consommer de la drogue notamment de la MDMA. Avant de passer chez la victime et de lui proposer de l'emmener au travail. Avaient-ils déjà planifié à ce moment là de tuer l'apprenti boulanger ? Les versions divergent. Le reste en revanche semble plutôt clair. Deux des accusés ont reconnu avoir déposé le corps 10 km plus loin sur un terrain abandonné à Vélines. Avec l'idée de revenir plus tard, pour s'en débarrasser définitivement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess