Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Dordogne : nouveau coup d'arrêt pour le circuit automobile de Faveyrol, dans le Ribéracois

-
Par , France Bleu Périgord

Nouveau coup dur pour les partisans du circuit de Faveyrol en Ribéracois : le tribunal administratif de Bordeaux vient d'annuler les trois permis d'aménager délivrés par les maires des trois communes de Vendoire, Champagne et Fontaine, et Nantheuil Auriac de Bourzac

Le circuit servira notamment à réparer et faire rouler des voitures anciennes ou vintage
Le circuit servira notamment à réparer et faire rouler des voitures anciennes ou vintage © Maxppp - Maxppp

Vendoire, France

Le circuit automobile de Faveyrol installé sur Vendoire, Champagne et Fontaine et Nantheuil Auriac de Bourzac en Ribéracois verra-t-il vraiment le jour ?

En tout cas le tribunal administratif de Bordeaux vient d'annuler les trois permis d'aménager délivrés par les maires des trois communes. L'arrêté préfectoral avait déjà été annulé en début d'année par le même tribunal tout comme la délibération de la communauté de communes qui autorisait le plan local d'urbanisme intercommunal. Bref, le circuit de Faveyrol semble sur de bien mauvais rails.

"C'est comme à Beynac". La formule vient du maire de Vendoire, Alain Lucas. Un maire... amer. Le tribunal administratif a cassé son permis d'aménager.Tout comme ceux des communes voisines. Et cela 7 ans après la naissance du projet. Le tribunal a estimé que ces terrains auraient dû être classés zones à construire et non zones à aménager pour réaliser le circuit.

"Peu importe la raison, au fond, cela montre qu'il est très difficile de porter le moindre projet" estime le maire de Vendoire. Il s’inquiète dit-il pour l'avenir de ce territoire rural qui se dépeuple faute d'activité. Selon l'INSEE Vendoire, peuplé de 136 personnes a perdu encore 2 habitants cette année.

Des opposants prudents mais très satisfaits

De l'autre côté, il y a bien sûr les opposants au projet. La SEPANSO mais aussi l'association "Alerte Circuit Vendoire". Son président se félicite de la décision du tribunal même s'il reste prudent car des recours sont toujours en instruction. Il estime qu'il est surtout urgent "de protéger l'environnement, d'éviter les nuisances sonores et de créer des activités liées au tourisme vert dans le secteur".

Le projet semble en tout cas plus mal en point que jamais. Même si un appel de la communauté de communes du Pays Ribéracois est toujours en cours.

Le porteur du projet, contacté, n'a pour l'instant pas donné suite aux sollicitations de France Bleu Périgord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu