Faits divers – Justice

Dordogne : prison avec sursis pour avoir volé cinq véhicules dans la même nuit

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord mercredi 8 avril 2015 à 19:13

tribunal perigueux salle audience
tribunal perigueux salle audience © Radio France - Benjamin Fontaine

Un jeune habitant de Payzac a été condamné ce mercredi après-midi à six mois de prison avec sursis pour avoir volé cinq voitures dans la même nuit. Il voulait aller en discothèque.

Ce mercredi après-midi, un jeune habitant de Payzac, à peine majeur comparaissait au tribunal correctionnel de Périgueux. Dans la nuit du 27 au 28 février dernier après avoir passé la soirée avec trois amis il a souhaité se rendre en boîte de nuit . De peur de se faire réprimander par son père s'il utilisait sa moto, le jeune homme de 18 ans a préféré voler un 7,5 tonnes.

Son périple a commencé vers 00h30 à Payzac. Première habitation visée, celle du maire et ancien conseiller général Jean-Claude Lamassiaude. "Le camion était en cours de chargement, le haillon ouvert et les clés dessus" a expliqué l'élu à la barre. Le Payzacois a réussi se rendre sans encombre jusqu'à la Dolce Vita, la boîte de nuit de Saint-Yrieix-la-Perche d'où il est reparti vers 5h30.

Arrêté par les gendarmes au volant d'une Clio

Mais au retour, le moteur du camion aurait cassé notre jeune conducteur sans permis aurait alors décidé d'abandonner le véhicule au milieu de la chaussée. Bien décidé à rentrer chez son père, divorcé depuis plusieurs années, il aurait alors fait du stop et volé trois autres véhicules qu'il a accidenté :  une Clio, une Citroën ZX, un Mercedes Vito. Il a aussi tenté de voler une AX. Finalement, les gendarmes l'ont arrêté au Vigen près de Limoges  au volant d'une deuxième Clio.

"J'avais trop bu, je ne peux pas vous en dire plus."

  • Le prévenu

A la barre, le jeune homme, mains dans le dos, tête haute n'a pas su expliquer ce qui l'a poussé ce soir-là à commettre cette série de vols : "j'avais trop bu" se contente-t-il de répéter. Sûrement pour mieuxe couvrir l'un de ses complices. Le juge ayant peu de doutes sur la présence d'une deuxième personne, voire d'une troisième, cette nuit-là.

Le Payzacois a été condamné à six mois de prison avec sursis , deux ans de mise à l'épreuve et il devra remplir trois obligations, celle de travailler ou trouver une formation, soigner son addiction à l'alcool et il a désormais interdiction de rentrer en contact avec ses victimes. Des victimes qu'il devra aussi dédommager.