Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : prison avec sursis pour des fessées sur le bébé de sa compagne

mercredi 5 avril 2017 à 20:03 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

Un Périgourdin de 23 ans a été condamné à de la prison avec sursis ce mardi 5 avril. Il était soupçonné d'avoir, à plusieurs reprises, donné des fessées au bébé de sa compagne.

Le bébé d'un an et demi recevait régulièrement des fessées. (Image d'illustration)
Le bébé d'un an et demi recevait régulièrement des fessées. (Image d'illustration) © Maxppp - PhotoPQR/Maxppp

Un jeune couple de Périgourdins a été condamné ce mercredi 5 avril au tribunal correctionnel de Périgueux à des peines de prison avec sursis pour des violences corporelles sur un bébé d'un an et demi. Des fessées données à répétition depuis sa naissance ou presque.

Des hématomes sur les fesses et le visage

Ce sont des hématomes sur les fesses du petit qui ont interpellé la crèche de Périgueux, où il était accueilli. A plusieurs reprises entre janvier et novembre dernier, le personnel de la crèche questionne la jeune maman, de 20 ans à l'époque, sur les bleus découverts sur les fesses et le visage du petit Jean. A chaque fois, elle répond que son fils a dû faire une chute ou se cogner dans son lit.

"Super nanny" pour apprendre à éduquer leur fils

Le conseil départemental est averti, puis le procureur de la République. En novembre, il décide de faire placer l'enfant et de mettre les parents en garde à vue. La jeune mère raconte alors aux policiers que son compagnon, qui n'est pas le père du petit, n'est pas très patient avec son fils et qu'il lui met régulièrement des fessées "pédagogiques" pour lui faire comprendre que ce n'est pas lui qui commande. "Je ne me rendais pas compte de la gravité des gestes" , a expliqué la jeune femme aux juges. Elle pensait, comme son compagnon, pouvoir en apprendre plus sur l'éducation de son bébé en regardant "Super nanny" à la télévision.

A la barre, l'homme de 23 ans, désormais séparé de se petite amie, est dans le déni. Le tribunal l'a pourtant condamné à 6 mois de prison avec sursis, avec deux ans de mise à l’épreuve et une obligation de se soigner. La jeune mère, qui fait désormais tout pour récupérer son fils, a écopé de deux mois de prison avec sursis.