Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : prison ferme pour avoir agressé un médecin au Buisson

vendredi 3 novembre 2017 à 8:10 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

Trois jeunes ont été jugés ce jeudi 2 novembre au tribunal correctionnel de Bergerac. Samedi dernier, au Buisson, ils ont agressé un médecin de garde dans le but de lui voler son véhicule.

Le tribunal de grande instance (TGI) de Bergerac.
Le tribunal de grande instance (TGI) de Bergerac. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Deux hommes de 18 et 24 ans et une jeune femme de 19 ans ont comparu ce jeudi 2 novembre devant le tribunal correctionnel de Bergerac. Ces trois jeunes étaient poursuivis pour vol en réunion avec violences.

Un sabre et une bombe lacrymogène

Samedi soir, arrivés de Brive, ils étaient à la recherche d'une voiture pour se rendre en Lozère. Ils se sont arrêtés au Buisson où ils ont repéré le véhicule d'un médecin de garde qui rentrait dans son cabinet. Ils n'auraient pas longtemps hésité avant d'entrer dans le local pour agresser l'homme avec un sabre et un bombe lacrymogène. Le médecin a remis les clés de son véhicule. Les gendarmes ont réussi à retrouver la trace des trois délinquants. Ils ont été arrêté mardi matin à Brive.

Deux peines de prison ferme

Le plus âgé des garçons, en état de récidive, a été condamné à deux de prison ferme. Il était sous le coup d'un sursis d'un an qui a été révoqué. Il est parti en prison après le délibéré. Le second jeune homme a écopé de neuf mois de prison ferme et neuf avec sursis. La jeune femme a été condamnée à quatre mois avec sursis.