Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : quatre babouins et un puma saisis dans un cirque

jeudi 5 novembre 2015 à 18:28 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

La Fondation 30 Millions d'Amis est intervenue à Montpon-Ménestérol ce jeudi 5 novembre pour saisir quatre babouins et un puma appartenant au cirque Katia Ullman. Les animaux étaient détenus, selon l'association, dans de mauvais conditions.

Un puma faisait partie des animaux saisis par 30 Millions d'Amis.
Un puma faisait partie des animaux saisis par 30 Millions d'Amis. - 30 millions d'amis

Montpon-Ménestérol, France

La Fondation 30 Millions d'Amis a mené une opération de "sauvetage" ce jeudi après-midi à Montpon-Ménestérol. Des membres de la Fondation sont intervenus pour prendre en charge cinq animaux sauvages détenus par le cirque Katia Ullman. L'opération s'est déroulée en présence des gendarmes, de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage et des gendarmes. "Le climat était particulièrement tendu", explique l'association 30 Millions d'Amis.

Quatre babouins ont été récupérés. - Aucun(e)
Quatre babouins ont été récupérés. - 30 millions d'amis

Selon l'association, les animaux, quatre babouins et un puma étaient détenus dans des cages qui n'étaient pas aux normes, "vétustes et insalubres et non sécurisées". D'après 30 Millions d'Amis, "le cirque avait déjà été mis en demeure par les services de l'Etat".* Trois autres singes et une panthère noire devaient également être confisqués* mais les animaux ne se trouvaient plus sur place à l'arrivée des bénévoles.

De son côté le cirque Ullman se défend de toute maltraitance : "il faut toujours qu'ils trouvent des raisons pour enlever les bêtes", explique Joël l'un des responsables.

Les quatre babouins et le puma vont rejoindre le sanctuaire de réhabilitation pour faune sauvage "AAP" situé aux Pays-Bas. Une plainte a par ailleurs été déposée pour mauvais traitements.