Faits divers – Justice

Dordogne : un cirque condamné pour avoir maltraité un puma et des babouins

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu jeudi 10 novembre 2016 à 18:36

L'un des babouins saisis dans le cirque
L'un des babouins saisis dans le cirque - Fondation 30 millions d'amis

Le cirque Katia Ullman a été définitivement condamné notamment pour maltraitance par le tribunal correctionnel de Périgueux. Il y a un an, un puma et quatre babouins avaient été confisqués après leur découverte dans des cages parfois vétustes.

Ils vont changer de vie. Quatre babouins et un puma détenus par le cirque périgourdin Katia Ullman jusqu'à l'an dernier ont été définitivement confiés à la Fondation 30 millions d'amis.

Le 30 octobre dernier, le tribunal correctionnel de Périgueux a condamné l'exploitante du cirque à un mois de prison avec sursis et à dix amendes de 20 à 220 euros ainsi qu'à 2600 euros de dommages et intérêts à trois associations parties civiles, notamment pour maltraitance animale.

Le cirque Ullman va devoir également remettre tous ses animaux domestiques à la Fondation 30 millions d'amis.

Le puma saisi au cirque - Aucun(e)
Le puma saisi au cirque - Fondation 30 millions d'amis

Tout avait commencé au mois de novembre 2015 quand la fondation accompagnée par les gendarmes et les agents des services vétérinaires avaient rendu une visite inopinée au cirque et à ses animaux alors en hivernage à Montpon. Et ce que découvrent alors les militants et les forces de l'ordre, ce sont des animaux sauvages, les babouins et le puma qui vivaient dans des cages qui n'étaient pas aux normes. Très sales, vétustes et qui représentaient pour certaines un danger pour la sécurité publique.

Dans le collimateur des services vétérinaires

Visiblement, les animaux souffraient aussi de ces conditions de vie précaires et cela depuis plusieurs années. A l'époque la confiscation du puma et des babouins s'était déroulée dans un climat extrêmement tendu. les employés du cirque niaient toute maltraitance. "Il faut toujours qu'ils trouvent des raisons pour enlever les bêtes," avait dit l'un d'eux à France Bleu Périgord. Le cirque aurait eu en plus à l'époque des soucis financiers.

Le puma dans sa cage vétuste - Aucun(e)
Le puma dans sa cage vétuste - Fondation 30 millions d'amis

"On peut faire rêver les enfants au cirque sans forcément exposer des animaux sauvages," répond la fondation 30 millions d'amis. Le cirque Ullman était déjà dans le collimateur des services vétérinaires rappelle-t-elle et cela depuis longtemps. Alors les babouins et le puma vont rester entre les mains de cette fondation. Ils sont actuellement dans un centre de réhabilitation aux Pays-Bas où ils se soignent. Il faut dire que les singes notamment étaient très maigres à leur arrivée disent les soigneurs. Mais ils s'adapteraient désormais assez bien à leur nouvelle vie.

La propriétaire du cirque n'a pas fait appel de la décision qui est donc définitive. La Fondation 30 millions d'amis milite pour des cirques sans animaux sauvages.

L'un des babouins - Aucun(e)
L'un des babouins - Fondation 30 millions d'amis