Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : un an de prison pour maltraitance de chevaux

mercredi 5 octobre 2016 à 18:56 France Bleu Périgord et France Bleu

Une femme d'une quarantaine d'années a été condamnée à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Périgueux ce mercredi pour notamment avoir maltraité ses chevaux.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - MaxPPP

Dordogne, France

Originaire du Loiret, une femme de 38 ans a été condamnée ce mercredi à un an de prison ferme pour notamment mauvais traitement sur ses animaux. Le tribunal correctionnel de Périgueux l'a entre autres poursuivie pour fausses déclarations, travail dissimulé et détention d'animaux sans autorisation. Elle devra également payer 13 500 euros d'amende.

Au total, ce sont près de 120 chevaux qui sont passés entre ses mains, à Chalais et Jumilhac-le-Grand où les services vétérinaires ont constaté à plusieurs reprises des mauvais traitements et des manquements aux règles sanitaires. Ils parlent de " misère physiologique toute proche de l'agonie " . Les chevaux étaient enfermés dans les granges, dans le noir.

" Les animaux étaient perturbés par la lumière parce qu'ils voyaient rarement le jour " - Emmanuel Le Guyader, technicien aux services vétérinaires de la Dordogne

Sous le coup d'une interdiction, elle a continué son élevage. Elle faisait disparaître les bêtes avant qu'elles ne soient saisies. Sur les 60 animaux vus par les services vétérinaires, 11 seulement ont été récupérés. Ils seront confisqués. Les autres ont disparu dans la nature.