Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Dordogne : Un détenu condamné à six mois de prison pour avoir frappé un médecin

-
Par , France Bleu Périgord

Le 18 janvier dernier au centre de détention de Neuvic, un homme d'une trentaine d'années avait frappé un médecin venu lui signifier son hospitalisation.

Le tribunal de Périgueux.
Le tribunal de Périgueux. © Radio France - Benjamin Fontaine

Neuvic, Dordogne, France

Le 18 janvier au centre de détention de Neuvic, le docteur Bernard Cougoul rencontre ce détenu de 30 ans à l'époque. Il l'a vu la veille et vient lui signifier son hospitalisation sans consentement. L'homme lui assène alors un coup de poing qui l'envoie valser quelques mètres plus loin. Le médecin a la lèvre fendue et bénéficie d'une incapacité totale de travail de trois jours. Il n'a pas voulu se constituer partie civile estimant que ces faits de violence n'étaient que des symptômes. Le prévenu était pourtant  récidiviste. Il avait déjà frappé d'autres personnels soignants à Limoges; Et il a de nombreuses autres condamnations sur son casier judiciaire donc beaucoup pour violences.

Un coup léger, tres léger, presque rien

.A la barre du tribunal le trentenaire parle d'un coup "léger, très léger, presque rien". Il évoque des difficultés en prison, des droits fondamentaux bafoués, de la diffamation. La présidente l'interrompt. " Il faut arrêter  de régler vos difficultés avec de la violence." Il est condamné à six mois de prison ferme qui viennent s'ajouter aux quatre années qu'il doit encore passer en prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu