Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Faits divers – Justice

Dordogne : un habitant de Lalinde arrêté pour détention d'images pédopornographiques

jeudi 29 novembre 2018 à 18:29 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord et France Bleu

L'homme a été interpellé mardi par les gendarmes de Bergerac. Depuis le mois de janvier, il aurait visionné et échangé 270 vidéos mettant en scène des abus sur des enfants de 3 à 10 ans.

Illustration : Devant le tribunal de Bergerac
Illustration : Devant le tribunal de Bergerac © Radio France - Antoine Balandra

Lalinde, Dordogne, France

La cellule de lutte contre la cybercriminalité de la section de recherches de Bordeaux l'avait identifié dès le mois de septembre, alertée par le trafic de ces vidéos mettant en scène le viol de petits enfants (de trois à dix ans). 

L'enquête a permis de retrouver la trace de 270 images dans son ordinateur depuis le mois de janvier, essentiellement des vidéos. Il les téléchargeait, les visionnait et les effaçait.

Cet habitant de 45 ans vivant à Lalinde, en invalidité depuis un accident en 2002, avait une solide formation informatique 

Mais les gendarmes ont pu reconstituer l'échange de ces vidéos. L'homme, père de deux enfants de 3 et 5 ans a reconnu les faits. Son entourage a été entendu et notamment sa propre fille. Aucun des deux petits n'a dit avoir subi des violences de ce genre. 

L'homme a été placé sous contrôle judiciaire après 48 heures de garde à vue. Il comparaîtra devant le tribunal correctionnel le 2 avril prochain. D'ici là, il lui est interdit d'entrer en contact avec des mineurs, et notamment ses enfants sans la présence d'une tierce personne. Il devra aussi se présenter toutes les semaines à la gendarmerie, et se faire soigner pour deux addictions, les stupéfiants et la pornographie.