Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un père jugé pour avoir menacé avec un couteau un surveillant du collège de sa fille

-
Par France Bleu Périgord, France Bleu
Bergerac, France

Un père de famille de 37 ans a été jugé ce mercredi au tribunal correctionnel de Périgueux pour avoir menacé au couteau un des surveillants du collège de sa fille, qui s'était battue la veille avec le chauffeur de bus. Sa femme avait elle aussi participé aux menaces.

Le père, la mère et la fille étaient revenus pour demander des comptes aux surveillants.
Le père, la mère et la fille étaient revenus pour demander des comptes aux surveillants. © Radio France

Un père de famille a été jugé hier par le tribunal correctionnel de Périgueux pour "violence aux abords d'un établissement d'enseignement". Il y a un peu plus d'un mois, le 18 mai, le ton était monté entre sa fille et une amie dans le bus du ramassage scolaire, à la sortie du collège Pierre Fanlac, à Belvès. Le chauffeur et deux surveillants s'étaient interposés. La jeune fille de 15 ans avait mis une gifle au chauffeur. Il lui avait rendu un coup de poing. L'adolescente avait alors eu 2 jours d'ITT.

"Je vais te marave !"

Le lendemain, le père, la mère et la fille avaient porté plainte à la gendarmerie mais n'avaient pas attendu le rendu de la justice pour demander des comptes aux surveillants. 8 heures pétantes, les trois s'étaient postés devant le portail du collège. "J'ai vu rentrer ma fille le t-shirt plein de sang, sans explication. Vous comprenez ?" interpelle la mère, à l'audience. Sauf qu'au lieu de discuter, les insultes fusent entre les parents et les deux pions. "Je vais te marave", a lâché la mère d'à peine 1m60.

►► LIRE AUSSI : Belvès : un père de famille menace les surveillants du collège avec un couteau

Le père sort un opinel, frotte presque la lame sur la joue d'un des surveillants. "Je me suis mis en colère", reconnait ce maçon de 37 ans aux mains gigantesques. "C'est banal," lâche celui qui a déjà huit condamnations inscrites à son casier judiciaire dont violence avec arme. La mère ne lâche rien, défend sa progéniture.

"La veille quand cette ado de 15 ans s'est pris un coup de poing par le chauffeur personne n' a rien dit !", insiste l'avocat des prévenus.

Mais sans vouloir excuser le geste, la procureure rappelle à son tour les frasques de cette mineure, assisse le nombril à l'air, au fond du tribunal. La veille de son accrochage, elle a mis une gifle à une autre élève après avoir renversé une table sur les pieds d'un professeur.

La procureure a requis 4 mois de prison avec sursis pour le père et 2 mois avec sursis pour la mère et 18 mois de mise à l'épreuve pour les deux. Le tribunal rendra sa décision le 1er août. La plainte de la jeune fille contre le chauffeur de bus n'a pour l'instant pas été traitée par le parquet et l'élève a été virée du collège pour violence physique, le 12 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess