Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un retraité de 80 ans étrangle sa compagne puis se pend

-
Par France Bleu Périgord, France Bleu
Domme, France

24 heures après la découverte des deux corps dans une maison du port de Domme, l'enquête est presque terminée ce lundi. C'est le conjoint qui a étranglé sa compagne avant de se pendre à côté d'elle.

L'enquête de la brigade de gendarmerie de Sarlat est encore ouverte mais l'affaire sera classée
L'enquête de la brigade de gendarmerie de Sarlat est encore ouverte mais l'affaire sera classée © Radio France

C'était donc un meurtre à Domme. 24 heures après la découverte d'un couple mort dans une maison du port, l'enquête de la brigade de gendarmerie de Sarlat est bientôt terminée ce lundi. Il a étranglé sa compagne avec une écharpe, ce dimanche matin alors que le café fumait encore sur la table du petit déjeuner. Puis l'homme de 80 ans a attrapé un câble électrique pour se pendre juste à côté.

Dans le voisinage, on a rien entendu. Personne d'ailleurs ne connaissait le couple. Cette retraité picarde s'était installée il y a quelques semaines à Domme pour "se rapprocher de son fils", selon le procureur de la République, et "fuir son compagnon." Le couple de Saint-Quentin dans l'Aisne venait de se séparer. Il a fini par la retrouver et tout a dérapé ce dimanche matin, au petit-déjeuner. Pas de doute pour les enquêteurs, c'est bien un meurtre suivi d'un suicide.

L'enquête est encore en cours ce lundi pour entendre les proches mais il n'y aura pas de procès. Le suspect est mort, le parquet de Bergerac devra classer l'affaire sans suite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess