Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : un serial-tagueur de radar arrêté en flagrant délit à Boulazac

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

L'homme a été arrêté ce jeudi 22 août par les gendarmes. Il reconnait en garde à vue avoir dégradé neuf radars du département avec sa bombe de peinture.

Dégrader un radar peut être puni d'une amende jusqu'à 45.000 euros et jusqu'à 3 ans de prison. Photo d'illustration
Dégrader un radar peut être puni d'une amende jusqu'à 45.000 euros et jusqu'à 3 ans de prison. Photo d'illustration © Radio France - Jean-François Fernandez

Boulazac, France

Les gendarmes de la Dordogne annoncent sur Facebook avoir arrêté un homme ce jeudi 22 août alors qu'il était en train de taguer un radar à Boulazac. 

En garde à vue, l'homme reconnait s'en être pris à neuf radars du département avec sa bombe de peinture. Il est ressorti de libre de sa garde à vue avant d'éventuelles poursuites judiciaires. 

Série noire pour les radars du départements

Depuis le début du mois, en Dordogne, deux radars ont été incendiés, celui de Saint-Crépin-d'Auberoche et le radar tourelle de Bergerac. 

Le radar tourelle de Bergerac fait partie des radars nouvelle génération qui détectent si vous téléphonez au volant ou si vous n'avez pas attaché votre ceinture de sécurité. 

Jusqu'à 45.000 euros d'amende 

Les dégradations sur les radars sont punies par la loi. Si vous vous en prenez à un radar, vous risquez jusqu'à 45.000 euros d'amende et jusqu'à trois ans de prison

Sur leur page Facebook, les gendarmes de la Dordogne rappellent que les radars sont là pour réduire le nombre d'accidents. En 2018, 42 personnes ont été tuées sur les routes du département, 277 ont été blessées. 

Choix de la station

France Bleu