Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un trentenaire frappe son ex-femme le soir de Noël à Bergerac

-
Par , France Bleu Périgord

Un homme de 33 ans comparaîtra lundi 28 novembre au tribunal de Bergerac après avoir frappé son ex-compagne le soir de Noël. Cet habitant de Port-Sainte-Foy était déjà sous contrôle judiciaire pour des faits de violences entre février 2019 et novembre dernier.

Un trentenaire frappe son ex-femme le soir de Noël à Bergerac en Dordogne
Un trentenaire frappe son ex-femme le soir de Noël à Bergerac en Dordogne © Radio France - Noémie Philippot

Les faits se sont déroulés le soir du 24 décembre. Un homme de 33 ans casse la porte du domicile de son ex-compagne situé à Bergerac et la frappe. La police intervient, l'homme s'enfuit mais est retrouvé dans les rues de la ville. Il est placé en garde à vue vers 8h le vendredi matin, jour de Noël. Cet homme de nationalité marocaine, habitant de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, nie tout d'abord devant la police puis avoue lorsqu'il est déféré devant le parquet de Bergerac. La femme âgée de 30 ans, stressée et perturbée, s'est fait prescrire deux jours d'ITT (interruption temporaire de travail).

Selon le parquet de Bergerac, le prévenu et la femme en étaient venus aux mains dans la journée du 24 décembre dans un supermarché de Castillon la Bataille en Gironde à plus de 40 minutes de Bergerac. L'homme assure qu'ils s'y sont rendus tous les deux, une rencontre tout à fait fortuite explique en revanche la périgourdine. 

Déjà connu pour des faits similaires

L'homme était déjà sous contrôle judiciaire depuis le 14 novembre dernier pour des violences conjugales répétées entre février 2019 et novembre dernier. Il lui était interdit de venir sur Bergerac, de rentrer en contact avec son ex-femme et devait comparaître pour ces faits en mai prochain.

Le prévenu sera finalement jugé les deux affaires lundi prochain. Il devrait être placé en détention en attente de son passage devant le tribunal. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess