Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : une collégienne se fait voler son fauteuil électrique

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Lucie est une jeune périgourdine handicapée scolarisée à Périgueux. A son retour de vacances lundi elle a découvert que le scooter électrique avec lequel elle se déplace au collège avait été volé. Sa mère est scandalisée.

Le message de la maman posté sur Facebook et le scooter volé.
Le message de la maman posté sur Facebook et le scooter volé. - Capture d'écran

"C'est tout simplement dégueulasse." Chrystelle a du mal à trouver des mots suffisamment forts pour exprimer ce qu'elle ressent. Lundi 25 avril au retour des vacances scolaires, Lucie, sa fille de 12 ans a eu la mauvaise surprise de découvrir que son fauteuil électrique avait disparu. "Avant les vacances elle a pour habitude de le déposer dans la salles des professeurs" poursuit sa mère. Sauf que cette salle du collège Laure Gatet a visiblement été visitée pendant la période. Le plaid, le téléphone portable et la carte de self de la jeune fille qui se trouvaient aussi dans le fauteuil ont également été volés.

Ce scooter électrique permet à Lucie de se déplacer dans la cour de récréation. "Elle a perdu sa mobilité. Ce scooter lui permet d'aller discuter avec ses copines et de ne pas être dépendante de son aide de vie scolaire pendant cette période." Cette disparition est un véritable choc pour l'adolescente. Elle vient tout juste de retrouver le sommeil. Pour partager sa colère, Chrystelle a publié un message sur Facebook. Il a été partagé plus de 400 fois. Elle y interpelle les personnes à l'origine de ce vol. "J'espère qu'un minimum de culpabilité vous afflige" écrit la mère de famille.

Chrystelle ne souhaite en aucun cas incriminer le collège Laure Gatet qui de son côté ne souhaite pas faire de commentaire sur cette affaire et précise uniquement qu'une enquête est en cours.

Choix de la station

France Bleu