Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Dordogne : une factrice menacée de sanction pour un chien monté dans sa voiture

-
Par , France Bleu Périgord
Sourzac, France

En septembre dernier, la factrice, en pleine tournée à Douzillac, en Dordogne, a découvert un chien sur le siège passager de la camionnette, alors qu'elle était descendue pour livrer le courrier. Selon la CGT, la direction de La Poste la menace de sanction pour avoir laissé le chien monter à bord.

La factrice a tenté de faire descendre le chien errant, et s'est faite mordre par l'animal
La factrice a tenté de faire descendre le chien errant, et s'est faite mordre par l'animal © Maxppp -

"Un chien la mord, la sanction tombe !" : c'est la CGT FAPT de Dordogne qui relate l'histoire. Les faits se sont déroulés le 26 septembre dernier, à Douzillac. Ce jour-là, une factrice, en pleine tournée, se retrouve nez à nez avec un chien errant, qui s'était invité à bord de sa camionnette, le temps qu'elle livre le courrier. 

Après vérification en mairie, la factrice découvre que personne ne connaît ce chien. Elle tente alors de le faire sortir de la voiture, mais se fait mordre par l'animal : "Voyant cela, un employé de la mairie a lancé un gâteau par terre et le chien errant est enfin descendu", raconte le syndicat.

Menacée de sanction par la direction

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, car La Poste a envoyé un courrier recommandé à la factrice pour la convoquer à un entretien, en vue d'une éventuelle sanction ! La direction de La Poste reproche à cette salariée d’avoir fait monter un tiers dans le véhicule : "C'est incompréhensible, car ce genre de situations, tous les facteurs les connaissent", raconte  Caroline Dousseau, secrétaire départementale de la CGT FAPT de Dordogne. "Pourquoi en venir à la sanction", s'interroge-t-elle. 

"C'est incompréhensible", réagit Caroline Dousseau, secrétaire départementale de la CGT FAPT

Le syndicat ajoute que l'entreprise "n’hésite pas à menacer une factrice d’une sanction disciplinaire plutôt que de la soutenir et de l’accompagner dans ses démarches médicales et administratives". Une pétition va être lancée prochainement par la CGT FAPT Dordogne. 

Du côté de La Poste, la direction confirme qu'une procédure disciplinaire a été engagée, car la factrice est présumée coupable pour manquement au règlement intérieur de l'entreprise. Un conseil de discipline aura lieu début janvier 2018 pour déterminer la responsabilité de la salariée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess