Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : une jeune femme enceinte tend un guet-apens à sa rivale et la tabasse dans les bois

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Une jeune mère de famille de 24 ans a été agressée vendredi dernier à Sarlat en Dordogne. Trois jeunes femmes l'ont enlevée et conduite dans les bois où elle a été frappée, à cause d'une rivalité amoureuse.

La jeune femme a été enlevée dans une camionnette et conduite dans les bois.
La jeune femme a été enlevée dans une camionnette et conduite dans les bois. © Maxppp - Maxppp

Vendredi dernier, 20 septembre, une jeune mère de famille de 24 ans a été agressée à Sarlat. Une autre jeune femme, enceinte et elle aussi mère de famille la soupçonnait d'avoir eu une relation amoureuse avec son compagnon. Selon le parquet de Bergerac, la jeune femme a décidé de se venger et de tendre un guet-apens à sa rivale.

Enlevée dans une camionnette et conduite dans les bois de Saint-Crépin et Carlucet

Vendredi soir ,elle l'a donc invitée à boire un verre dans un café de Sarlat, accompagnée de deux autres jeunes femmes (sa demi-sœur de 19 ans et une amie âgée de 23 ans). Dans la rue, elles ont forcé la victime à monter dans une camionnette conduite par un ami. Le véhicule a pris la direction des bois de Saint-Crépin et Carlucet. Une fois dans les bois, la jeune femme enceinte et ses deux copines ont frappé leur victime, jusqu'à lui casser le nez.

Après l'agression, la victime a été abandonnée dans une rue de Sarlat, près de l'hôpital où elle a été soignée. Elle bénéficie d'une ITT ( interruption temporaire de travail) de six jours. Les trois jeunes femmes et leur chauffeur ont été interpellés par les gendarmes. Ils comparaîtront devant le tribunal le 25 février prochain.  En attendant, les auteurs de l'agression ont interdiction de séjourner dans le canton de Sarlat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess