Infos

Dordogne : une marche blanche rend hommage à Benjamin, retrouvé tué à Vélines

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord et France Bleu dimanche 9 octobre 2016 à 18:00

Une petite centaine de personnes est venue rendre hommage à Benjamin à Port-Sainte-Foy/
Une petite centaine de personnes est venue rendre hommage à Benjamin à Port-Sainte-Foy/ © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Une marche blanche était organisée ce dimanche après-midi à Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, commune du Sud Dordogne, en mémoire de Benjamin, le jeune boulanger retrouvé mort fin septembre à Vélines.

En ce dimanche après-midi ensoleillé, 90 personnes environ sont venus à Port-Sainte-Foy dire un mot, déposer une fleur et avoir une pensée pour Benjamin, ce jeune boulanger de 24 ans, dont le corps avait été retrouvé le 24 septembre dernier à Vélines.

Hommage devant la boulangerie

En une demi-heure, les proches de Benjamin, ses collègues, connaissances, clients de la boulangerie, ont marché de la mairie de la commune au fournil où il travaillait. Cinq-cent mètres pendant lesquels ceux qui avaient fait le déplacement en sa mémoire, ont respecté le silence.

Les plus proches collègues et amis de Benjamin se sont recueillis un moment devant sa photo. - Radio France
Les plus proches collègues et amis de Benjamin se sont recueillis un moment devant sa photo. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Arrivés devant la boulangerie, ils ont déposé chacun à leur tour une rose blanche. Patrick, le gérant du fournil, avait pris soin de placer devant l'entrée, sur un tonneau de vin, une photo de Benjamin, entourée de quelques bougies. Il était important pour lui de participer à ce moment de recueillement :

ECOUTER | Patrick, le gérant de la boulangerie, travaillait avec Benjamin

La photo de Benjamin restera dans la boulangerie pendant quelques temps, "en mémoire." - Radio France
La photo de Benjamin restera dans la boulangerie pendant quelques temps, "en mémoire." © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Un moment "pour faire son deuil"

Cette marche blanche à laquelle aussi bien des proches que des inconnus ont participé, a été imaginée par India Paquet, une collègue de Benjamin. "Je pense que pour moi, comme pour beaucoup de gens, on avait besoin de ce moment pour faire son deuil et se sentir plus libre. On va pouvoir le laisser partir tranquille", confie-t-elle.

Benjamin était quelqu'un de passionné par son métier de boulanger et qui nous le rendait très bien

— Patrick, le gérant du Fournil de Port-Sainte-Foy

Dans la boulangerie, les collègues et les patrons de Benjamin garderont, au moins quelques semaines, sa photo, en mémoire. "Progressivement le temps fera qu'on aura une pensée quotidienne pour lui", reconnaît Patrick. "On continuera à travailler comme on le faisait avant, mais sans lui malheureusement."

►►► LIRE AUSSI : Meurtre de Vélines : un crime passionnel ?

Partager sur :