Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dordogne : 16 coups de feu tirés en pleine veillée funèbre

mardi 3 juillet 2018 à 14:55 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

Une attaque violente, ce dimanche soir, à Saint Germain et Mons, près de Bergerac en Dordogne. La salle communale a été criblée de balles pendant une veillée funèbre. Les membres de la famille présents ce soir là ont eu très peur.

Les impacts de balle sont toujours bien présents sur la salle communale
Les impacts de balle sont toujours bien présents sur la salle communale © Radio France - Octavie Couchard

Saint-Germain-et-Mons, France

Que s'est-il passé à Saint Germain et Mons, en bergeracois ? Dimanche soir en tout cas, des coups de feu ont été tirés sur les murs de la salle communale, alors qu'une veillée funèbre se déroulait. Il s'agissait d'honorer la mémoire d'un membre de la famille décédé le matin même.

Les impacts de balle sur la salle communale - Radio France
Les impacts de balle sur la salle communale © Radio France - Octavie Couchard

Mais vers 22 ou 23 heures une voiture est venue klaxonner dans le secteur. Un peu plus tard, un petit véhicule gris (la même voiture ?) est revenu. Mais cette fois, son ou ses occupants ont tiré vers la salle des fêtes.

Au total, 16 impacts de balles ont été relevés. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés, car les membres de la famille étaient tous dans la salle communale. Mais certains impacts ont traversé les fenêtres et auraient pu provoquer des blessures. Des tirs d'arme de "petit calibre" précise le parquet de Bergerac.

La mairie de Saint Germain et Mons a porté plainte. Les gendarmes de la brigade de recherche Bergerac sont chargés de l'enquête, en co saisine avec la section de recherche de Bordeaux.

Des débris encore sur les tables dans la salle - Radio France
Des débris encore sur les tables dans la salle © Radio France - Octavie Couchard

Dans le village, l'émotion est encore grande ce mardi. D'autant que la salle communale est située juste à côté de l'école. Lundi matin, il y a donc eu beaucoup d'interrogations à la reprise des cours, et les enfants ont été impressionnés. 

La famille présente dans la salle au moment des coups de feu dit ne pas comprendre et ne pas se connaître d'ennemis déclarés.

Le parquet précise qu'aucune interpellation n'a été effectuée. Mais que l'enquête suit trois pistes principales : le règlement de compte intra familial, la piste de jeunes du secteurs désœuvrés, ou encore la piste de l'attaque raciste, la famille en question étant d'origine marocaine.