Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : vingt pneus crevés en quelques mois dans un lotissement de Bassillac

-
Par , France Bleu Périgord

Depuis l'été dernier, les riverains d'un lotissement de Bassillac, en Dordogne, tout près de Périgueux, se font régulièrement crever leurs pneus, en roulant sur des clous déposés sur la chaussée. Une enquête de gendarmerie est ouverte

Dans le lotissement de Bassillac
Dans le lotissement de Bassillac © Radio France - Antoine Balandra

Que se passe-t-il dans le lotissement Les Bordes-2 à Bassillac, tout près de Périgueux ?

Depuis plusieurs mois, les riverains retrouvent parfois leurs pneus crevés. Plus d’une vingtaine de crevaisons depuis l’été dernier.

Pour se faire entendre, les riverains ont donc lancé une pétition et une plainte à la gendarmerie a été déposée 

Dans le lotissement concerné à Bassillac
Dans le lotissement concerné à Bassillac © Radio France - Antoine Balandra

C’est pourtant un lotissement tranquille, logé entre la maison médicale, l’école et le terrain de foot. Mais depuis le mois d’août, les habitants se font régulièrement crever leurs pneus lorsqu’ils roulent sur le sens unique de la rue Pierre et Marie Curie. Ils retrouvent à chaque fois des clous biseautés, c’est-à-dire affutés spécialement pour entrer dans les roues. Le facteur, un couple d’entrepreneurs, de retraités. En tout une dizaine de victime pour 20 pneus hors service. Les résidents comme Antoine en ont marre : "Le voisin d'à côté, c'est lui qui a fait la pétition pour le signaler, lui il a percé trois fois, avec des petits clous coupés en deux et repliés pour que cela rentre bien dans les pneus... Ca fait un peu cher" dit-il.

Enquête en cours

Le maire de Bassillac Michel Beylot dit de son côté suivre de très près le problème. "Ce que nous avons fait dernièrement, pour que la gendarmerie puisse faire une enquête de voisinage très poussée, c'est que nous avons demandé aux riverains volontaires de porter plainte, il faut rester vigilants, ce sont des actes à la fois ridicules et dangereux" dit-il.

Après une nouvelle vague récente de crevaisons, les habitants ont donc lancé une pétition déjà signée par de nombreux riverains de la rue Pierre et Marie Curie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess