Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : violente agression dans un magasin de Notre-Dame-de-Sanilhac

-
Par , France Bleu Périgord
Notre-Dame-de-Sanilhac, France

Une cliente, le vigile et le responsable d'un magasin de déstockage, à Notre-Dame-de-Sanilhac, ont été victime d'une violente agression ce dimanche midi. Par une vingtaine d'individus "très violents", selon les témoins.

Deux plaintes ont été déposées à la gendarmerie de Périgueux (illustration)
Deux plaintes ont été déposées à la gendarmerie de Périgueux (illustration) © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Selon les témoins de la scène, une vingtaine de personnes, majoritairement des hommes, "très violents, certains torses nus" ont agressé le responsable, le vigile et un cliente dans un magasin de déstockage à Notre-Dame-de-Sanilhac, près de Périgueux, ce dimanche 18 août vers midi. Un déferlement de violence intervenu après qu'une femme ait été soupçonnée d'avoir volé un produit. Selon les témoignages, celle-ci serait revenue, quelques minutes après, avec "un groupe ultra-violent pour un découdre", accusant le vigile du magasin de l'avoir frappée. 

Déferlement de violence

L'agression a eu lieu vers midi. Les responsables du magasin racontent avoir interpellé une femme qu'ils auraient aperçue "en train de voler un produit" dans ce magasin qui propose des fournitures scolaires à bas prix.  Alors qu'ils lui demandent de restituer les objets, celle-ci s’exécute mais "la femme qui l'accompagne s'emporte et [m']insulte". Le vigile l'aurait forcée à quitter le magasin "en la poussant", racontent les témoins. Cinq minutes après, la femme serait donc revenue "avec une vingtaine d'individus, ultra violents, certains torses nus" qui se déchaînent sur le vigile, l'accusant d'avoir frappé la femme. Mais aussi sur l'un des responsable et une cliente. Les autres acheteurs sont raccompagnés vers l'issue de secours. 

D'après les témoignages recueillis sur place, une centaine de clients étaient présents lorsque l'agression a eu lieu, "dont des familles avec des enfants en bas âge". La boutique a fermé ses portes dimanche après midi, et rouvert ce lundi 19 août au matin. Au moins deux plaintes ont été déposées. L'affaire a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux : sur la page Facebook du magasin, de nombreux clients ont apporté leur soutien aux responsables et au vigile blessés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu