Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire du petit Grégory

DOSSIER - L'affaire Grégory, trente ans après

- Mis à jour le -
Par France Bleu Alsace, France Bleu Bourgogne, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

C’était le 16 octobre 1984, à Lépanges-sur-Vologne, le petit Grégory Villemin, 4 ans, disparaissait, avant d’être retrouvé quelques heures plus tard, mort, bras et pieds liés, dans une rivière voisine, la Vologne. France Bleu revient sur l'Affaire Grégory avec ce dossier spécial.

Le 16 octobre 1984, découverte du corps de l'enfant dans la Vologne.
Le 16 octobre 1984, découverte du corps de l'enfant dans la Vologne. © Maxppp -

Vosges, France

[Dossier publié initialement le 16 octobre 2014, mis à jour le 14 juin 2017 avec ajout des interpellations de l'oncle et la tante de Jean-Marie Villemin (le père de Grégory) et de l'une des tantes du petit garçon.]

L'enquête judiciaire autour de ce meurtre est devenue l'un des mystères non élucidés les plus célèbres de la fin du XXe siècle. Pourtant, au début, il s'agit d'une affaire de crime infanticide comme il y en a tant d'autres. Mais l'intrigue familiale, les nombreux rebondissements et les erreurs judiciaires en font un récit hors du commun. Elle connaît un rebondissement inattendu le 14 juin 2017. Trois personnes sont interpellées dans les Vosges, par les gendarmes de la section de recherche de Dijon. Il s'agit de l'oncle et la tante de Jean-Marie Villemin (le père du petit garçon) : Marcel et Jacqueline Jacob, et de Ginette Villemin, l'une des tantes du petit garçon. La grand-mère de Grégory, Monique Villemin est entendue comme témoin. Un cinquième membre de la famille serait également entendu comme témoin.

A LIRE - L'affaire Grégory, le récit d'une catastrophe judiciaire

De la mère suspecte au "petit juge" d'instruction qui commet des bévues, en passant par le père vengeur : une galerie de personnages mystérieux renforce le côté romanesque de l'affaire.

A LIRE - Les protagonistes de l'affaire Grégory

L'affaire Grégory est aussi l'une des affaires judiciaires les plus médiatisées jamais connues. Les actions de la presse et de la justice se sont à plusieurs reprises mêlées dans ce roman qui fascine les journaux depuis 30 ans, avec plus de 3.000 articles à ce sujet.

A LIRE - Le rôle inédit de la presse

Trente ans après, le mystère n'a toujours pas été résolu. Les analyses ADN régulièrement effectuées depuis dix ans sur les pièces de l'enquête donnent peu de résultats. Et les questions, aussi vieilles que l'affaire elle-même, n'ont pas encore trouvé de réponse.

A LIRE - L'affaire Grégory, et maintenant

Ce jeudi 16 octobre, Marie-Ange Laroche, la veuve de Bernard Laroche, premier inculpé dans l'affaire , était l'invitée de France Bleu Sud Lorraine. Elle est revenue sur les "30 ans de calvaire " qu'elle a vécus. Elle explique garder l'espoir de trouver un coupable "grâce à l'ADN ".

A LIRE - "La cicatrice ne pourra jamais se refermer" pour Marie-Ange Laroche