Faits divers – Justice

Douarnenez : le forcené maîtrisé

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel lundi 7 novembre 2016 à 14:28

L'homme retranché à Tréboul-Douarnenez s'est rendu
L'homme retranché à Tréboul-Douarnenez s'est rendu

Un homme était retranché chez lui depuis ce lundi matin dans son logement de la rue de l'Iroise à Tréboul-Douarnenez (Finistère). Il s'est rendu vers 14 heures. Il avait un comportement bizarre depuis déjà plusieurs jours. D'importantes forces de gendarmerie ont été déployées sur place.

Depuis 8 heures 30 ce matin, plus d'une vingtaine de gendarmes dont ceux des pelotons de surveillance et d'intervention (PSIG) de Quimper et Douarnenez tentaient de ramener à la raison un homme d'une quarantaine d'années retranché dans son appartement à Douarnenez. L'homme vit seul et il est suivi pour des troubles du comportement mais depuis plusieurs jours il ne suivait plus son traitement. Depuis ce week-end, il frappait sa voiture, criait, lançait des insultes et des propos incohérents. C'est un voisin qui a donné l'alerte.

"Les gendarmes ont tenté d'instaurer un dialogue mais il était très difficile de comprendre le forcené, de savoir exactement pourquoi il menaçait ses voisins. C'était difficile à suivre", nous a raconté le maire de Douarnenez, Philippe Paul.

Les forces de l'ordre ont pu entrer chez le forcené sans aucune résistance

Les gendarmes finistériens ont fini par appeler des renforts et leurs collègues négociateurs des Côtes d'Armor sont arrivés sur zone vers midi trente."Un contact a été noué et après une bonne heure de dialogue, les gendarmes ont fini par entrer dans l'appartement dont la porte était ouverte. L'homme était sur son lit, prostré et il a fini par se rendre sans résistance vers 14 heures, nous a indiqué le maire Philippe Paul. "L'homme était à bout, c'est bien triste tout cela."

Le quartier avait été rapidement bouclé par les forces de l'ordre. Les maisons aux alentours ont été évacuées et en début d'après midi, tout le monde a pu regagner son logement.