Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Deux accidents mortels sur les routes des Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Une femme de 25 ans et un homme de 32 ans sont morts, dans la nuit de samedi à dimanche, sur les routes des Pyrénées-Orientales. La première vers la zone Leclerc Sud de Perpignan, le second sur la départementale 900, au niveau de Pollestres.

Photo d'illustration, camion de pompiers.
Photo d'illustration, camion de pompiers. © Radio France - Victor Vasseur

Pollestres, France

Les pompiers n'ont rien pu faire, pour secourir une femme de 25 ans, impliquée dans un choc entre deux voitures au niveau de la zone Leclerc Sud, avenue Dalbiez à Perpignan. La jeune femme est morte sur le coup. L'autre conducteur impliqué dans l'accident a pris la fuite. Selon les premiers éléments dont on dispose, il aurait grillé un feu rouge.L'accident s'est déroulé ce dimanche matin vers 6h30.

Un peu plus tôt, vers 2h30 du matin, un piéton, un homme de 32 ans, a été percuté par une voiture sur la Départementale 900, au niveau de la commune de Pollestres. L'homme originaire de Saint-Jean-Pla-de-Corts serait sorti de son véhicule et aurait traversé la route, pour une raison encore inconnue. La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame. La victime a été transportée à l'hôpital de Perpignan où elle a succombé à ses blessures. Sa compagne et l'autre conducteur ont également été hospitalisés en état de choc.