Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Double assassinat à Magnanville : deux nouvelles interpellations

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un proche et la sœur du djihadiste Larossi Abballa ont été mis en garde à vue lundi. Ils ont été interpellés à Mantes-la-Jolie. Larossi Abballa avait tué, en juin 2016, un policier et sa compagne à Magnanville dans les Yvelines.

Photo d'illustration police
Photo d'illustration police © Radio France - radiofrance

Mantes-la-Jolie, France

Deux personnes ont été mises en garde à vue dans l'affaire de l'assassinat de Magnanville (Yvelynes). Un proche et la sœur du djihadiste Larossi Abballa ont été interpellés par la sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire qui a mené une opération lundi matin à Mantes- la-Jolie.

Le 13 juin 2016, Larossi Abballa, 25 ans, a assassiné à leur domicile un commandant de police adjoint du commissariat des Mureaux et sa compagne, agent administratif au commissariat de Mantes-la-Jolie. Larossi Abballa a été abattu par les policiers du raid. L'attaque avait été perpétrée au nom de l'Etat Islamique.

Jusqu'à présent, deux Français sont mis en examen dans cette affaire. Saad Rajraji et Charaf-Din Aberouz, 27 et 29 ans. Ils ont été arrêtés le lendemain du double assassinat. La police les soupçonne d'avoir pu jouer un rôle de soutien logistique.

Celui qui aurait inspiré Larossi Abballa, Rachid Kassim, un propagandiste francophone considéré comme l'un des plus dangereux aurait été tué en février 2017, en Irak où il s'était réfugié. Il aurait été tué dans un bombardement de la coalition contre l'Etat Islamique, selon des sources américaines et françaises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu