Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Double condamnation pour la course-poursuite filmée sur l'A7

mercredi 5 décembre 2018 à 14:49 - Mis à jour le jeudi 6 décembre 2018 à 6:49 Par Nicolas Joly, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

L'homme et la femme qui avaient été filmés lors d'une course-poursuite à 225 km/h sur l'A7 ont été condamnés à 10.000 euros d'amende et trois ans de suspension de permis de conduire par le tribunal correctionnel de Valence (Drôme).

L'un des prévenus avait admis  avoir "probablement" dépassé les 130 km/h.  Il regrettait davantage "avoir posté la vidéo"
L'un des prévenus avait admis avoir "probablement" dépassé les 130 km/h. Il regrettait davantage "avoir posté la vidéo" © Radio France - Alexandre Berthaud

Valence, France

Les deux individus interpellés pour une course-poursuite à 225 km/h sur l'A7 ont été reconnus coupables ce mercredi 5 décembre. Le tribunal correctionnel de Valence (Drôme) les a condamnés à 10 000 euros d'amende, trois ans de suspension de permis de conduire et l'obligation de suivre une journée de sensibilisation à la sécurité routière. 

L'un des prévenus s'est également vu confisquer sa moto KTM. L'autre véhicule, une Mercedes AMG GTS très rare, ne pouvant être saisi puisqu'il s'agit d'une voiture de location. Le procureur avait initialement requis 16.500 euros d'amende, tandis que la défense demandait la relaxe.

Condamnés à cause d'une vidéo

Les deux prévenus auraient pu ne jamais être interpellés. Leur erreur : avoir publié il y a plus d'un an une vidéo montrant leur course-poursuite. Filmée par le motard à l'aide d'une micro-caméra accrochée à son casque, elle avait été publiée sur son compte YouTube. C'est cette vidéo qui a permis aux gendarmes d'identifier les deux individus et d'évaluer leur vitesse. Les individus ont finalement été interpellés trois mois après les faits.

Ils ont comparé la distance entre les bornes kilométriques et le temps mis par les deux "pilotes" pour les atteindre. Bilan : une pointe à 257 km/h. La défense a toutefois réfuté ces calculs, regrettant une enquête "au pifomètre", et indiquant un kilomètre parcouru à 225 km/h. La vitesse reste toutefois excessive et justifie la condamnation pour "mise en danger de la vie d'autrui", chef d'accusation retenu par le tribunal.

La Mercedes AMG GTS qui a participé à la course à 280 km/h sur l'autoroute A7 dans la Drôme - Aucun(e)
La Mercedes AMG GTS qui a participé à la course à 280 km/h sur l'autoroute A7 dans la Drôme - Gendarmerie Nationale