Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Francis Heaulme jugé pour le double-crime de Montigny-lès-Metz

Double crime de Montigny-lès-Metz : Francis Heaulme définitivement condamné

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Le tueur en série Francis Heaulme est définitivement condamné à la réclusion à perpétuité pour les meurtres de Cyril Beining et Alexandre Beckrich à Montigny-lès-Metz en 1986, après le rejet ce mercredi de son pourvoi par la Cour de cassation.

Le tueur en série Francis Heaulme est définitivement condamné à la réclusion à perpétuité pour le double crime de Montigny-lès-Metz en 1986, après le rejet mercredi de son pourvoi par la Cour de cassation.
Le tueur en série Francis Heaulme est définitivement condamné à la réclusion à perpétuité pour le double crime de Montigny-lès-Metz en 1986, après le rejet mercredi de son pourvoi par la Cour de cassation. © Maxppp - Alexandre Marchi

La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi en cassation de Francis Heaulme dans l'affaire du double crime de Montigny-lès-Metz en 1986. La plus haute juridiction judiciaire française a mis un point final à un marathon judiciaire jalonné de six procès, en validant le verdict de la cour d'appel de Versailles, prononcé en décembre 2018, à l'encontre de Francis Heaulme, aujourd'hui âgé de 61 ans. Le tueur en série est définitivement condamné à la réclusion à perpétuité pour les meurtres de Cyril Beining et Alexandre Beckrich à Montigny-lès-Metz en 1986.

L'avocate de Francis Heaulme, Liliane Glock avait annoncé à l'issue du procès à Versailles en décembre 2018, qui confirmait le verdict du procès de Metz de mai 2017, qu'elle allait former un pourvoi en cassation, pourvoi rejeté ce mercredi par la plus haute juridiction française. 

Une affaire hors du commun par sa durée

Le 28 septembre 1986, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, huit ans, avaient été retrouvés morts, tués à coups de pierre, sur un talus SNCF à Montigny-lès-Metz. Les soupçons s'étaient d'abord portés sur un adolescent âgé de 16 ans au moment des faits, Patrick Dils, condamné en 1989 à la perpétuité avant d'être acquitté, puis libéré en 2002 à la faveur de la révision de son procès. Avec la décision de la Cour de cassation, Patrick Dils n'aura plus à s'expliquer devant une cour d'assises, comme il a dû le faire à chaque procès Heaulme, malgré son acquittement.

La décision de la Cour de cassation referme le volet judiciaire de l'affaire de Montigny-lès-Metz. Une personnalité-clé n'aura pas assisté à ce dénouement : Chantal Beining, la mère de Cyril, est décédée en octobre 2019. Sa pugnacité avait permis de relancer l’affaire, malgré le non-lieu dont avait bénéficié Francis Heaulme en 2007.

En décembre 2018, à l’approche du dernier procès de Francis Heaulme pour le meurtre de Montigny, France Bleu Lorraine revenait dans cette vidéo sur plus de 30 ans d’enquête et de rebondissements :

Le parcours judiciaire de Francis Heaulme.
Le parcours judiciaire de Francis Heaulme. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess