Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Double interpellation pour insultes et menaces dans les Landes

jeudi 27 décembre 2018 à 17:02 Par Lou Bourdy, France Bleu Gascogne

Dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 décembre, la compagnie de Mont-de-Marsan a interpellé deux hommes d'une trentaine d'années. L'un à Saint-Sever, l'autre à Aire-sur l'Adour.

La brigade de Mont-de-Marsan a interpellé deux individus de Saint-Sever et d'Aire-sur-l'Adour.
La brigade de Mont-de-Marsan a interpellé deux individus de Saint-Sever et d'Aire-sur-l'Adour. © Maxppp - Alexandre MARCHI/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Landes, France

Il est 22 heures, dimanche soir, quand les gendarmes sont sollicités à deux endroits dans les Landes. Le premier appel vient de Saint-Sever où les gendarmes sont appelés par les pompiers. Un homme alcoolisé est violent envers sa femme : celle-ci se cache dans la chambre et ne veut plus en sortir. En arrivant sur place, les gendarmes se font insulter par l'homme de 32 ans qui les menace de mort. La femme de 26 ans est alors placée en sécurité chez sa sœur et l'homme est placé en garde à vue. Il a depuis été libéré, mais il sera convoqué de nouveau en mai.

Tapage nocturne et menaces de morts

Dimanche soir, au même moment, à Aire-sur l'Adour, un homme de 34 ans fait une soirée chez lui. Les gendarmes sont alors appelés pour tapage nocturne. En arrivant sur place, c'est le même scénario : les gendarmes se font insulter de tous les noms et sont victimes de menaces de mort. L'homme, déjà connu des services de la gendarmerie pour des affaires de stupéfiants, a été interpellé mercredi. Il passera en comparution immédiate vendredi 28.