Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Double meurtre à Montauban : le propriétaire de la maison avoue son implication.

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Un Montalbanais de 57 ans a été mis en examen et placé en détention mercredi soir pour double assassinat. Il s'agit du propriétaire de la maison où s'est produit le drame. Il venait récupérer des loyers impayés.

Deux femmes ont été retrouvées mortes dans une maison du quartier Villebourbon à Montauban
Deux femmes ont été retrouvées mortes dans une maison du quartier Villebourbon à Montauban © Radio France - Sandrine Morin

La justice montalbanaise a peut-être résolu l'affaire du double meurtre survenu le mois dernier.  Une femme de 38 ans et une jeune fille de 18 ans retrouvées mortes dans un pavillon de la rue Gamot (quartier Villebourbon)  au petit matin du 14 novembre. Dans un communiqué, le procureur de la république indique que c'est le propriétaire du logement qui aurait tué sa locataire et la compagne du fils de celle-ci pour un retard de loyer. 

La préméditation retenue.

Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019, cet homme se rend chez sa locataire pour réclamer 3000€ de loyers impayés.   Armé d'un fusil à canons juxtaposés et muni de brouilleurs de portable pour qu'il n'y ait aucun appel à l'aide.  L'homme, arrêté mardi 3 décembre, nie d'abord les faits avant d'admettre son implication. Les enquêteurs ont retrouvé des traces de sang des victimes et du fils et petit ami de ces dernières sur le volant de sa voiture et à son domicile, une paire de lunettes portant son ADN ont aussi été retrouvées dans une chambre de la maison où s'est déroulé le drame. Autre élément troublant : lors de son audition quelques heures après la découverte des corps, le suspect avait un hématome à l'oeil. A l'époque, il explique aux enquêteurs qu'il s'est blessé avec une bétonnière.  Enfin au moment de l'interpellation, les enquêteurs ont retrouvé chez lui, les mêmes brouilleurs de smartphone que sur la scène de crime.

Cet homme s'était rendu au domicile avec une arme chargée, des munitions et des brouilleurs de portable pour empêcher les appels à l'aide

Le propriétaire admet son implication lors d'une deuxième audition mercredi 4 décembre. Il explique que la conversation avec sa locataire a dégénéré, qu'il en est venu aux mains avec le fils de celle-ci et que les coups sont partis dans la bagarre. Cet homme s'était rendu au domicile avec une arme chargée, des munitions et des brouilleurs de portable. Le juge l'a donc mis en examen pour double assassinat et demandé son placement en détention.  

Encore des zones d'ombres

Le principal suspect est un homme de 57 ans. Habitant de Montauban, il possède une vingtaine d'appartement ou de biens immobiliers dans la ville. Selon le procureur de la république de Montauban, joint ce midi par France Bleu Occitanie, le suspect était connu de la justice pour deux condamnations dans des délits routiers. Le travail des enquêteurs n'est pas terminé. Ils doivent encore comprendre pourquoi et par qui l'une des victimes - la plus âgée - a reçu une dizaine de coups de couteau. Laurent Czernik précise qu'il pourrait être mis en examen aussi pour tentative d'assassinat sur le fils de la locataire.

"L'adolescent impliqué passe du statut de suspect à celui de victime" Laurent Czernik, procureur

Ce jeune homme de 17 ans mis en examen et placé en détention quelques heures après le drame est finalement hors de cause. "Il passe du statut de suspect à celui de victime, explique le procureur Czernik, d'abord parce qu'il a perdu sa mère et sa petite amie, mais aussi parce qu'il a probablement été victime d'une tentative d'assassinat". L'adolescent a été libéré hier et sa mise en examen devrait être annulée dans les prochains jours selon le parquet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu