Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Double meurtre dans le Montargois : "Maintenant il faut réparer" dit la sœur de l'octogénaire battu à mort

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Après l'annonce vendredi de la mise en examen de trois suspects pour le double-meurtre dans le Montargois fin octobre, la sœur de Jacques Samson, l'octogénaire retrouvé battu à mort, souhaite que justice soit faite.

Jacques Samson, 84 ans, l'une des victimes du double-meurtre, habitait Chalette-sur-Loing
Jacques Samson, 84 ans, l'une des victimes du double-meurtre, habitait Chalette-sur-Loing © Radio France - Mathilde Bouquerel

Châlette-sur-Loing, France

"Je suis soulagée qu'on les ai retrouvés, soulagée de savoir", commence Jeanine Samson. La sœur cadette de Jacques Samson, cet homme de 84 ans retrouvé battu à mort et les mains coupées à son domicile, est éprouvée par le drame. L'octogénaire est l'une des deux victimes d'un double-meurtre perpétré le 21 octobre dernier à Châlette-sur-Loing dans le Montargois.

L'identité des suspects explique des choses sur le meurtre, selon Jeannine Samson

Le 6 décembre dernier, le parquet d'Orléans a annoncé que deux suspects avaient été mis en examen et incarcérés : Fazia Megchiche 40 ans et son frère Messaoud Megchiche 33 ans. Il s'agit en fait des voisins de Jacques Samson, Fazia Megchiche avait même travaillé au noir comme femme de ménage pour l'octogénaire. 

Elle savait que l'alarme était désactivée et qu'il dormait la porte ouverte

Et cela explique des choses sur les circonstances du meurtre selon Jeanine Samson : "Si elle a fait son ménage, elle savait que _l'alarme était désactivée, qu'il dormait la porte ouverte et qu'il vivait seul_. Elle a dû rentrer chez lui très facilement."

Jeannine Samson veut que justice soit faite

Mais la sœur de l'octogénaire a toujours de nombreuses questions. "J'aimerais savoir combien de temps ils l'ont battu, à quelle heure ils sont arrivés, à quelle heure ils sont partis et où ils ont mis ses mains", explique-t-elle. Désormais, Jeanine Samson souhaite surtout que justice soit faite : "Avec ma grande soeur, nous sommes deux à avoir du chagrin, à réaliser _la cruauté et la lâcheté des hommes_. Maintenant il faut réparer, nous réparer."

Un troisième individu, Mehmet Sari, forestier âgé de 54 ans, a également été mis en examen et écroué pour non dénonciation de crime.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu