Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Double meurtre dans les Cévennes

Double meurtre dans les Cévennes : "Le deuil va se faire mais la cicatrice ne se refermera pas"

-
Par , , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Il s'est rendu en fin de journée. Trois jours après le double homicide aux Plantiers dans les Cévennes, Valentin Marcone s'est rendu aux gendarmes. Régis Bourelly, maire de la commune de Saint-André-de-Valborgne, est soulagé mais inquiet pour l'avenir.

Contrôles de gendarmerie aux Plantiers, dans les Cévennes (Gard).
Contrôles de gendarmerie aux Plantiers, dans les Cévennes (Gard). © Radio France - Philippe Thomain

"L’homme recherché depuis mardi dans le Gard s’est rendu", annonce ce vendredi soir le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter. Valentin Marcone a été interpellé sans heurts, à proximité du village des Plantiers (Gard). Il n'y a pas eu de blessé. Pour tout le secteur, pour tous les habitants, c'est d'abord et avant tout un soulagement. Mais il faudra du temps, beaucoup de temps, pour apaiser les villages des Cévennes. "On m'a toujours dit qu'au bout de trente-six heures, un homme se fatigue. Et le résultat est là, constate sur France Bleu Gard Lozère Régis Bourelly, maire de la commune de Saint André de Valborgne. Au bout de trente-six, quarante heures, il s'est épuisé, il s'est rendu".

"Il peut dire ce qu'il veut. On va l'écouter. Mais il y a deux personnes qui ont perdu la vie, et des familles endeuillées pour la vie. Et une cicatrice qui ne se refermera jamais aux Plantiers, et à Saint-André-de-Valborgne non plus" - Régis Bourelly, maire de la commune de Saint André de Valborgne, sur FB Gard Lozère

"Pour Saint-André-de-Valborgne, c'est un grand soulagement", reconnaît très vite le maire de Saint-André-de-Valborgne. Mais Régis Bourelly ajoute : "Il ne faut pas oublier que ce monsieur a tué deux personnes de sang-froid. Et ça je ne l'admets pas, je ne l'admets pas. Il a arraché la vie à deux personnes."

"On va en parler quelques mois, le deuil va se faire, mais la cicatrice ne se refermera pas" - Régis Bourelly, maire de Saint André de Valborgne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess