Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Double meurtre dans les Cévennes

Double meurtre dans les Cévennes : "Les familles des victimes auront droit à un procès" dit Eric Maurel

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Valentin Marcone s'est rendu ce vendredi soir après quatre jours de cavale sur la commune des Plantiers dans le Gard. Suspecté d'avoir tué son patron et son collègue de travail mardi matin, il a présenté ses excuses au moment de sa reddition. Il a été placé en garde à vue pour assassinats.

Eric Maurel, Procureur de la République de Nîmes
Eric Maurel, Procureur de la République de Nîmes © Radio France - Tony Selliez

Le procureur de la république de Nîmes, Eric Maurel, s'est exprimé ce vendredi soir aux Plantiers dans le Gard après la reddition de Valentin Marcone, cet homme de 29 ans, recherché pendant quatre jours et soupçonné d'avoir tué son patron et son collègue de travail mardi matin dans cette commune de 260 habitants. 

Mes pensées vont vers les familles des victimes, qui grace aux gendarmes, auront droit à un procès - Eric Maurel

Le procureur de la république de Nîmes a ensuite tenu à féliciter les 350 gendarmes mobilisés sur le terrain. "J'ai été impressionné par leur calme et leur professionnalisme". Il a ensuite fait le point sur la procédure judiciaire. 

Valentin Marcone est placé en garde à vue pour assassinats. Au terme de sa garde à vue qui durera au maximun 48 heures, je saisirai un juge d'instruction - Eric Maurel

Eric Maurel a conclu en soulignant que le travail ne faisait que commencer et que les investigations allaient se poursuivre sur le terrain dans les heures à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess