Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Francis Heaulme jugé pour le double-crime de Montigny-lès-Metz

Double meurtre de Montigny-lès-Metz : Chantal Beining est morte

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

C'était l'un des personnage-clé de l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz. Chantal Beining, mère du petit Cyril tué avec Alexandre Beckrich en 1986 sur un talus SNCF, est décédée ce mercredi à l'âge de 76 ans. Son avocate salue une personne "digne" et totalement "hors norme".

Chantal Beining, la mère de Cyril, l'un des enfants tués à Montigny-lès-Metz en 1986, s'est battue corps et âme pour que toute la lumière soit faite sur la mort de son fils.
Chantal Beining, la mère de Cyril, l'un des enfants tués à Montigny-lès-Metz en 1986, s'est battue corps et âme pour que toute la lumière soit faite sur la mort de son fils. © Maxppp - Pascal Brocard

Moselle, France

Chantal Beining, la mère de Cyril Beining, est morte ce mercredi à l'hôpital de Metz, des suites d'un cancer. Son fils avait été retrouvé mort, tué à coup de pierre, le 28 septembre 1986 sur un talus SNCF de Montigny-lès-Metz, tout comme Alexandre Beckrich.

"Ce qui me restera, c'est la dignité de cette femme", explique à France Bleu Lorraine celle qui a été son avocate pendant de très longues années, maître Dominique Boh-Petit. "Je l'ai toujours vue arriver très élégante, soucieuse de son paraître, extrêmement polie et tellement respectueuse."

"Ce qu'il y avait d'adorable chez elle, poursuit l'avocate, c'est que même un tout petit mot gentil, c'était important. Je regardais tout à l'heure quelque chose dans le dossier, je suis tombée sur les cartes postales qu'elle m'envoyait les rares fois où elle partait en vacances. C'était toujours d'une extrême gentillesse !"

"Mon combat est terminé"

Maître Boh-Petit salue également la mémoire d'une personne "hors norme", à la hauteur de l'affaire du double-meurtre qui a coûté la vie à son fils. Car c'est bien elle qui, après l'acquittement de Patrick Dils, avait relancé l'affaire en faisant appel du non-lieu prononcé au bénéfice de Francis Heaulme, ouvrant la voie à un nouveau procès. Surnommé "le routard du crime", Francis Heaulme a finalement été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en décembre 2018 par la cour d'assises des Yvelines. Une peine identique avait été prononcée par la cour d'assises de Moselle en mai 2017. 

"Mon combat est terminé, j'ai été jusqu'au bout, je l'ai promis à mon Cyril", avait alors réagi, très émue, Chantal Beining à la sortie de l'audience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu