Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Doubs : il refuse la séparation et frappe sa femme contre un mur

Un homme a été présenté au parquet de Montbéliard ce mardi pour des faits de violences conjugales survenus à Grand Charmont. Comme souvent dans ce genre d'affaire, la victime a refusé de porter plainte contre son conjoint.

Véhicule de gendarmerie (photo d'illustration)
Véhicule de gendarmerie (photo d'illustration) © Radio France - Benjamin Fontaine

Grand-Charmont, France

C'est l'un des enfants du couple qui a prévenu les gendarmes. Dans la nuit de dimanche à lundi, au domicile familial, à Grand Charmont, vers 2h du matin, la fille du couple, majeure, entend "des bruits et des cris" au rez-de-chaussée : une violente dispute éclate entre son père et sa mère.

Lorsqu'elle descend voir ses parents, sa mère s'éponge le visage, en sang, avec une serviette. Alors qu'elle se trouvait sur la terrasse, à l'extérieur de la maison, son conjoint lui a porté divers coups. Son visage a heurté "un pan de mur", selon le parquet.

L'homme reconnaît les faits

Après avoir dit à sa compagne qu'il voulait se séparer d'elle, celle-ci, ne cherchant pas à contester la séparation, lui aurait dit de partir. L'homme se serait ensuite mis hors de lui et aurait commencé à la frapper et à proférer des menaces de mort.

Les gendarmes de Bethoncourt sont intervenus et l'homme a été placé en garde à vue. "Il reconnaît les violences et la femme dit ne pas se souvenir", indique Carine Greff, le Procureur de la République de Montbéliard. L'homme était jusqu'ici inconnu des services de police. Le couple se serait déjà séparé plusieurs fois par le passé.

La femme refuse de porter plainte

La femme, âgée elle aussi d'une cinquantaine d'années, a été hospitalisée à Trévenans. Ses blessures ont nécessité plusieurs points de suture. Elle a été prise en charge par l'association d'aide aux victimes, mais elle a refusé la consultation en unité médico-judiciaire pour faire évaluer son ITT. Elle a aussi refusé de porter plainte.

L'homme a été déféré au parquet ce mardi et placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de paraître sur le territoire de la commune de Grand Charmont et de se rendre au domicile familial. Il sera convoqué au Tribunal correctionnel de Montbéliard le 19 décembre prochain.