Faits divers – Justice

Douze mois de prison ferme requis contre le lanceur de chat

France Bleu Provence lundi 3 février 2014 à 14:49 Mis à jour le lundi 3 février 2014 à 15:40

Soutien à Oscar, le chaton martyr
Soutien à Oscar, le chaton martyr © Philippe Boccara / Radio France

Entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées devant le tribunal de grande instance de Marseille à l'appel de la SPA, alors que l'homme soupçonné d'avoir violemment lancé un chat et posté sur Facebook des vidéos de ses méfaits est jugé ce lundi en comparution immédiate.

Interpellé vendredi à Marseille, l'homme de 24 ans qui se faisait appeler "Farid de la Morlette" sur Facebook a été écroué samedi . Il est jugé ce lundi en comparution immédiate pour "actes de cruauté envers un animal domestique ou apprivoisé".

Le procureur , qui a dénoncé une "perversité sadique" a requis un an de prison ferme ainsi que l'interdiction de posséder un animal contre le prévenu, qui avait publié le 22 janvier dernier sur son profil deux vidéos où on le voyait jeter violemment en l'air et contre un mur un chaton roux et blanc de cinq mois, baptisé Oscar .

Très vite, des internautes horrifiés ont dénoncé la cruauté de ces séquences, une pétition en ligne demandant que "ce jeune homme soit puni" a recueilli plus de 250.000 signatures et plusieurs associations de défense des animaux ont déposé plainte contre "Farid de la Morlette", dont le compte Facebook a été fermé.

De son côté, le chaton est tiré d'affaire , malgré un état de faiblesse prononcé et sans doute un fort traumatisme. Oscar a été récupéré par ses propriétaires et pris en charge par la Société protectrice des animaux (SPA), qui lui a apporté des soins, notamment pour une fracture à la patte. 

Partager sur :

Mots-clés :