Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Kévin et Sofiane, tués pour un simple regard

Drame d'Échirolles : les promeneurs du parc Maurice-Thorez n'oublient pas Kevin et Sofiane

lundi 2 novembre 2015 à 9:00 Par Ulysse Khalife, France Bleu Isère

Le procès des meurtriers présumés de Kevin et Sofiane s'ouvre ce lundi avec 12 hommes accusés d'homicide volontaire devant les assises de Grenoble. Ils sont soupçonnés d'avoir participé au lynchage des deux hommes de 21 ans morts en 2012 dans un parc où les passants pensent toujours au drame.

Des fleurs sont déposées dans le parc depuis la mort de Kevin et Sofiane.
Des fleurs sont déposées dans le parc depuis la mort de Kevin et Sofiane. © Maxppp

Grenoble, France

A l'entrée du parc Maurice-Thorez, à Échirolles, sur la stèle en mémoire de Kevin et Sofiane, quelques fleurs sont posées. Certains passants s'arrêtent pour penser, un moment de recueillement, grave et triste. Parmi eux, Mohammed, habitant d'Échirolles depuis quelques mois : "chaque jour, je me balade dans le parc,  je vois des gens, des enfants qui s'arrêtent", explique-t-il. Face au parc, l'appartement de Nadia, situé à deux pas du parc Maurice-Thorez et donc à deux pas des lieux de la rixe qui a causé la mort de Kevin et Sofiane le 28 septembre 2012. Elle habite ici depuis dix-sept ans, mais depuis trois ans maintenant, Nadia ne peut s'empêcher d'éprouver une profonde tristesse : "toujours quand je passe par ici, je pense à eux, ça fait mal au cœur".

On a toujours la peur, c'est plus calme, mais elle reste"

Des passants passent chaque jour devant la stèle en mémoire du drame.

Michèle habite à la Ville Neuve d'Échirolles depuis 35 ans et se souvient du jour du drame, le 28 septembre 2012 : "j'étais présente mais je n'étais pas dehors à ce moment-là. J'ai entendu ça aux informations. Je connais très bien Aurélie, la maman (de Kevin, ndlr) parce que je vais à la gym avec elle le soir. Ça m'a fait un choc parce qu'on s'attendait à ce qu'une bande de jeunes s'en prennent à une autre. C'est de la torture. J'attends de ce procès que justice soit faite et que les accusés soient vraiment condamnés".

Le procès s'ouvre ce lundi devant la cour d'assises des mineurs de Grenoble, pour une durée de six semaines, jusqu'au 11 décembre. Douze hommes accusés d'"homicide volontaire" comparaissent, suspectés d'avoir pris part au lynchage de Kévin et Sofiane dans le parc Maurice-Thorez à Échirolles le 28 septembre 2012. Les deux victimes étaient âgées de 21 ans.

Grenoble et Échirolles, en Isère. - Radio France
Grenoble et Échirolles, en Isère. © Radio France - Denis Souilla