Faits divers – Justice

Drame d'Espiute : l'enquête s'oriente vers une tentative de meurtre

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn lundi 30 janvier 2017 à 18:24

Espiute près de Navarrenx, sur la route de Mauléon
Espiute près de Navarrenx, sur la route de Mauléon © Radio France - Daniel Corsand

Un agriculteur de 62 ans a tiré son fils de 19 ans dimanche soir dans la ferme familiale à Espiute près de Navarrenx. Un coup de fusil de chasse délibéré. Le père et le fils ne s'entendaient pas sur l'avenir de l'exploitation.

Un agriculteur de 62 ans est en garde à vue à la gendarmerie de Salies depuis dimanche soir. Il est soupçonné d'avoir tiré sur son fils de 19 ans dans la ferme familiale d'Espiute, un tout petit village près de Navarrenx sur la route de Mauléon. La victime est hors de danger mais elle a dû subir une intervention chirurgicale ce lundi. Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne s'agit pas d'un accident. Les relations étaient tendues entre ce père et son fils.

Espiute à la limite du Pays Basque - Radio France
Espiute à la limite du Pays Basque © Radio France - Google

Un problème générationnel

L'ambiance est plutôt houleuse dans cette maison entre ce père et son fils. Le fils fait des études en agriculture. Et le père ne voit pas l’intérêt de ces études pour succéder à son père sur cet élevage de bovins. Il y voit une remise en cause de ses méthodes, plutôt traditionnelles. Et donc dimanche soir le ton est monté. Jusqu'à ce coup de feu.

Le père ne nie pas avoir délibérément tiré sur son fils. Ce n'était pas un accident. Mais il explique que c'était pour le repousser. Le fils avançait vers son père qui voulait se réfugier dans sa chambre. Les deux hommes étaient dans l'escalier. Il a tiré par peur, explique-t-il. Les plombs ont atteint la jambe, mais la configuration des lieux font que c'est par chance. La zone touchée aurait pu être vitale. C'est pour cela que le parquet va sans doute le mettre en examen pour tentative de meurtre. La prolongation du père a été prolongée ce lundi soir. Il doit être présenté à la juge d'instruction qui sera chargée de l'enquête.