Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Drame de l'Ehpad du Lherm : "De graves manquements en matière d'hygiène et de sécurité"

-
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

INFO FRANCE BLEU - Les résultats des expertises menées cet été après le décès de cinq résidents de l'Ehpad du Lherm confirment les premières craintes : il y avait "de graves manquements en matière d'hygiène et de sécurité" dans cette maison de retraite selon l'avocat d'une famille de victime.

L'établissement du Lherm au lendemain du drame en avril 2019.
L'établissement du Lherm au lendemain du drame en avril 2019. © AFP - Eric Cabanis

Lherm, France

Défaut d'hygiène, la chaîne du froid et la chaîne du chaud non respectées, du matériel non conforme. L’enquête sur les décès à la maison de retraite la Chêneraie au Lherm confirme des dysfonctionnements répétés depuis des années, selon l’un des avocats d’une famille de victime au vu des expertises judiciaires.

Le 31 mars 2019,  26 résidents de la maison de retraite étaient tombés malades après le repas du soir. Cinq personnes décèdent. Les premières investigations montrent que les décès sont probablement liés à une intoxication alimentaire.

Des coulisses peu reluisantes

« Les mesures d’hygiène n’étaient pas du tout respectées, et depuis des années » explique Maitre Nicolas Raynaud de Lage, l’avocat d’une famille de l’une des résidentes décédées. Selon lui, les expertises judiciaires menées cet été confirment que cet établissement du groupe Korian présenté comme étant d'une qualité supérieure était très loin de sa réputation affichée. L’avocat confirme le constat sur le non-respect des mesures d’hygiène élémentaires dans ce type d’établissement.

Maitre Nicolas Raynaud de Lage - "les mesures d'hygiène n'étaient pas respectées"

Cela durait depuis des années

«  Le personnel quand il était souffrant continuait à travailler. En cuisine, le port du masque et du bonnet, de la blouse pour la préparation des repas n’était pas respecté. Tant la chaîne du chaud que la chaîne du froid n’étaient pas respectés, et cela fait longtemps qu’ils ne l’étaient pas. L’échelle, la machine qui permet de maintenir les plats à température pour éviter la prolifération de bactéries n’a jamais fonctionné. » 

A force de faire des économies de bout de chandelle, on en arrive à ce drame – Mtre Nicolas Raynaud de Lage

Interrogé par France Bleu, le groupe Korian propriétaire de l’Ehpad du Lherm se borne à répondre qu'il n'a pas accès au dossier de l'enquête en cours et qu'il n'est pas en mesure de commenter cette information.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu