Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drame de la maternité d'Orthez : Helga Wauters sera jugée les 8 et 9 octobre prochain

Helga Wauters, l'anesthésiste soupçonnée d'avoir causé la mort de Xynthia Hawke pendant une césarienne en 2014, sera finalement jugée les 8 et 9 octobre. Ce jeudi matin, le tribunal de Pau a renvoyé une nouvelle fois le procès de cette praticienne alcoolique.

Me Philippe Courtois, l'avocat de la famille de la victime a demandé et obtenu ce renvoi
Me Philippe Courtois, l'avocat de la famille de la victime a demandé et obtenu ce renvoi © Radio France - Daniel Corsand

Le procès d’Helga Wauters aura lieu les 8 et 9 octobre prochain. On devait juger ces jeudi et vendredi l’anesthésiste soupçonnée d’être responsable de la mort de sa patiente lors d’une césarienne à la clinique d’Orthez à l’automne 2014. La jeune mère de 28 ans, Xynthia Hawke, est morte asphyxiée au bloc opératoire pendant une césarienne. Le bébé a été sauvé. L'anesthésiste, arrivée de Belgique quelques semaines auparavant, était ivre dans le bloc. Le procès a été à nouveau repoussé ce jeudi matin à Pau. La famille de la victime vit en Angleterre et ne pouvait venir en France compte tenu de la fermeture des frontières. 

C’est la deuxième fois que ce procès est renvoyé

La difficulté était de trouver une date suffisamment lointaine pour espérer que la circulation entre États s'améliore, mais pas trop lointaine pour juger cette affaire le plus tôt possible. La justice a traîné, la juge d’instruction surtout. Du coup ce procès s’ouvrira 6 ans après le drame. On est bien au delà du délai raisonnable. C’est pour cela aussi que la justice a permis à Helga Wauters de rentrer en Belgique. 

Un contrôle judiciaire assoupli

Son contrôle judiciaire a été assoupli. Les juges ont levé son interdiction de quitter le sol français. Il consiste désormais à l’interdiction d’exercer la médecine, et l’obligation de soin. De ce point de vue la situation n’a pas évolué. Elle est toujours alcoolique, et s’est déjà rendue à son suivi psychologique en état d’ivresse. Elle a même été contrôlée positive au volant. "Elle n’a fait aucun progrès en six ans. Elle a des taux de gamma-GT hors du commun" a affirmé la vice-procureur Orlane Yaouanq lors de cette audience de renvoi. Elle pourra mieux faire en Belgique a expliqué son avocate Sophie Serrano. De toute manière, elle a obligation de se soigner, mais pas de guérir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess