Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Immeubles effondrés à Marseille

Drame de la rue d'Aubagne : la fondation Abbé Pierre va se porter partie civile

mercredi 9 janvier 2019 à 9:25 Par Camille Payan, France Bleu Provence et France Bleu

Deux mois après le drame de la rue d'Aubagne à Marseille, la fondation Abbé Pierre, qui lutte contre le mal-logement, annonce ce mercredi sur France Info se porter partie civile dans l'information judiciaire contre X qui a été ouverte.

Photo de la rue d'Aubagne un mois après le drame.
Photo de la rue d'Aubagne un mois après le drame. © Maxppp - maxppp

Marseille, France

La fondation Abbé Pierre veut passer la vitesse supérieure un peu plus de mois après le drame de la rue d'Aubagne qui a fait 8 morts. Son délégué général Christophe Robert annonce ce mercredi chez nos confrères de France Info que la fondation va se porter partie civile dans l'information judiciaire contre X qui a été ouverte après l'effondrement des immeubles. Une démarche dans le but d'aider au plus vite les sinistrés, les personnes délogées qui vivent aujourd'hui à l'hôtel ou dans des logements précaires. Certaines familles ne savent pas du tout ce qu'elles vont devenir dans les prochaines semaines. 

Et pour avancer, la fondation annonce qu'elle va se mobiliser, dans les années à venir, avec un avocat pénaliste, Maître Daoud. 

On est dans une situation de crise majeure, il faut des réponses en urgence - Christophe Robert directeur général de la Fondation Abbé Pierre

Christophe Robert qui souhaite un politique contre le logement indigne et la mise en place d'un grand plan national. la Fondation appelle les collectivités territoriales à se mobiliser sur tous les territoires où l'habitat indigne est présent.

Il faut que les territoires, les départements, les agglomérations, les villes, se dotent de moyens importants avec des compétences pour lutter contre l'habitat indigne - Christophe Robert

Un rapport en 2015 montrait qu'il y avait 40.000 logements à Marseille occupés dans des conditions dangereuses pour la santé, pour les personnes.