Faits divers – Justice

Drame de Loupes : un village sous le choc

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde lundi 14 avril 2014 à 6:10

La maison a été placée sous scellé
La maison a été placée sous scellé © Radio France

Depuis la découverte de deux corps en état de décomposition à Loupes dans l'Entre-deux-mers, les habitants sont abasourdis. Dans ce petit village de 700 habitants, on ne comprend pas. L'enquête, elle, s'oriente vers la thèse du drame familial.

On s'oriente vers la thèse du drame familial à Loupes dans l'Entre Deux Mers. Samedi, les pompiers ont fait une macabre découverte dans ce petit village. Ils sont tombés sur deux corps en état de décomposition dans une maison de la commune, celui d'un père et de son fils, agés respectivement de 67 ans et 39 ans. La fille et sœur n'avait plus de nouvelles depuis plusieurs semaines, c'est elle qui a donné l'alerte. Les faits remontraient au 21 mars dernier.

Un village sous le choc

"Je suis choquée, on ne se serait jamais douté d'une telle chose." — Stéphanie habite à 500 mètres de la maison des victimes 

À Loupes, c'est le choc depuis samedi après-midi. Dans ce petit village de 700 habitants, personne ne s'attendait à un tel drame et surtout pas à cette découverte macabre. Les victimes étaient bien connues dans la commune, la famille est installée à Loupes depuis plusieurs années. Le père et le fils vivaient tous les deux dans une maison envahie par la nature à la sortie du village.

Les faits remontraient à un mois 

"Le père etait quelqu'un de gentil et très affable quand je le croisais". — Raymond a souvent discuté avec l'une des victimes 

Le 21 mars dernier, le père aurait tué son fils avec un fusil de chasse avant de retourner l'arme contre lui, sans laisser d'explications. L'homme de 67 ans qui se trouvaient en "délicatesse avec le reste de la famille" , selon le procureur de la République. Le drame familial a aussi peut-être eu lieu aussi sous l'emprise l'alcool entre les deux hommes.

"Le père était un homme gentil et très affable"