Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Drame de Soccia : le regard de Paul-André Acquaviva

vendredi 3 août 2018 à 10:52 Par Hélène Battini et Jérôme Susini, France Bleu RCFM

24 heures après la mort de 5 personnes lors d’une sortie canyoning à Soccia, Paul-André Acquaviva, était ce vendredi matin l’invité de la rédaction de RCFM. Le président de la ligue corse de montagne et d’escalade évoque les caractéristiques du lieu du drame mais aussi le rôle de l’accompagnateur.

Paul-André Acquaviva, représentant FFME en Corse.
Paul-André Acquaviva, représentant FFME en Corse. - DR/

Corse, France

Le canyon

« Il est classé à un niveau moyen 4/3 par la fédération française de montagne et d’escalade. 4 sur 5 c’est la verticalité qu’impose le torrent et 3 le niveau d’eau qu’il peut y avoir à l’intérieur. C’est un torrent qui a un niveau d’eau moyen assez élevé toute l’année sauf au mois d’août où parfois ce n’est pratiquement qu’un filet d’eau et parfois cela peut être un torrent impétueux et en crue comme c’est le cas très souvent dans tous les torrents de l’île du fait de la géographie même de notre île. »

Comment imaginer une telle crue ? 

« Depuis quelques jours on est sur un régime dépressionnaire orageux l’après-midi, il y a des orages fréquents en montagne tout dépend leur localisation à un moment donné. Il se trouve que dans le torrent du Zoicu on a un resserrement, un rétrécissement et quelle que soit la vague qui arrive, même minime, l’eau monte énormément. Là, selon les témoignages, elle faisait 3 mètres de haut. Quand la vague arrive elle charrie devant elle _des troncs, des pierres, de la terre, des rochers_, nul ne peut résister, ces gens-là se sont trouvés au mauvais moment au mauvais endroit. »

Quel impact sur l’activité ?

« C’est un terrible accident, _comme cela a été le cas dans les Cascittoni où ils ont dit il ne faut plus y aller, à ce moment-là il ne faut plus aller dans les canyons de Corse, il ne faut même plus venir en Corse à la limite…_Parce-que de temps en temps il peut y avoir des accidents. Les guides de haute montagne et les BE de canyons (diplôme d’Etat) qui ont 22 semaines de formation avec une liste de courses très conséquentes, à la sortie ce sont des gens hyper compétents, très spécialisés et qui connaissent, c’était le cas de ce moniteur. On ne peut pas lui reprocher quoi que soit, dire il aurait fallu y aller ou pas, cette personne était habituée, avait du métier, connaissait le canyon, y a laissé sa vie, et est morte de sa passion et de son métier, moi je ne veux pas aller plus loin, les procureurs sont chargés de cela, pas moi. »

Réécoutez l'interview de Paul-André Acquaviva