Faits divers – Justice

Drame familial à Brive : il tue sa femme et son chien avant de se suicider

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin et France Bleu mardi 12 avril 2016 à 10:47 Mis à jour le mardi 12 avril 2016 à 10:51

C'est une voisine qui a fait la macabre découverte
C'est une voisine qui a fait la macabre découverte © Maxppp - Alexandre Marchi

Une femme de 55 ans et un homme de 76 ans ont été retrouvés sans vie à leur domicile, ce dimanche soir, à Brive. La thèse du drame familial est envisagée par les enquêteurs. Les autopsies des corps, pratiquées ce mardi, doivent le confirmer.

C'est, a priori, un drame familial qui s'est déroulé, ce dimanche, à Brive. Les corps d'un homme de 76 ans et d'une femme de 55 ans ont été retrouvés sans vie à leur domicile, dans le quartier de l'hôpital. Leur chien a également été retrouvé mort dans la maison.

La femme tuée d'une balle dans la tête

C'est une voisine qui a fait la macabre découverte vers 20h dimanche soir. Elle était chargée de nourrir les animaux alors que le couple était censé être parti en vacances en Thaïlande. Mais quand elle entre dans la maison fermée à clé, c'est le choc : dans l'entrée, l'homme gît au sol dans un bain de sang, une arme à feu à la main. Juste à côté de lui se trouve le chien du couple, abattu lui aussi. La femme est retrouvée morte dans son lit, a priori tuée d'une balle dans la tête dans son sommeil.

Un mot sur la table 

Les enquêteurs privilégient donc la thèse du drame familial : l'homme aurait abattu sa femme et son chien avant de se suicider. Un mot retrouvé sur une table, dans la maison, conforte cette thèse. Dans cette missive, l'homme de 76 ans explique son geste : il serait devenu dépressif à cause de la propre dépression de son épouse. Enfin, dans ses indications, l'homme précise également ce qu'il faut faire des produits financiers dont le couple est propriétaire pour que leurs enfants en bénéficient. Les dispositions prisent par l'homme confortent les enquêteurs qui attendent encore une confirmation : celle des autopsies des corps, pratiquées ce mardi à Limoges, dont les résultats sont attendus dans l'après-midi ou en fin de journée.